6 Réduire la mortalité infantile

Où en sommes-nous ?


Conseils à une jeune mère sur les avantages de l'allaitement maternel. Crédits photo: PNUD Bénin/Giacomo Pirozzi

Au niveau national, le taux de mortalité infanto-juvénile (taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans) suit une tendance à la baisse. Il est en effet, passé de 167 pour 1000 en 1996 à 125 pour 1000 en 2006 et 70 pour 1000 en 2011.

La variation de la mortalité infantile indique également une baisse. D'un niveau de 105 pour 1000 en 1990, cet indicateur s'est établit à 42 pour 1000 en 2011 contre 75 pour 1000 en 2006, soit une baisse de 33 points en 5 ans.
Par ailleurs, en 2011, la proportion d’enfants d’un an vaccinés contre la rougeole est de 70% contre 64% en 2006.

La tendance d'évolution du taux de mortalité infanto-juvénile est assez cohérente avec le sentier OMD concerné. Si le rythme d'évolution est maintenu, ou dans le meilleur des cas s'améliore, il serait raisonnable d'espérer atteindre la cible prescrite (65 pour 1000) en 2015. Il en est de même du taux de mortalité infantile pour lequel le maintien de cette tendance baissière permettrait d’atteindre la cible de 35 pour 1000 naissances vivantes prévue pour 2015. Aussi, le niveau de la proportion d'enfants de 1 an vaccinés contre la rougeole est satisfaisant et en cohérence avec le sentier des OMD.
La cible concernant la réduction au 2/3 entre 1990 et 2015, du taux de mortalité des moins de cinq ans, tend progressivement vers la valeur prévue.

L'OMD 4 pourrait être atteint si les actions actuellement en cours sont poursuivies et des efforts supplémentaires fournis.

1.28 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans
    • Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans: 70 pour 1000
    • Taux de mortalité infantile: 42 pour 1000
    • Proportion d’enfants d’1 an vaccinés contre la rougeole: 70%