6 Réduire la mortalité infantile

Où en sommes-nous ?


Conseils à une jeune mère sur les avantages de l'allaitement maternel. Crédits photo: PNUD Bénin/Giacomo Pirozzi

Au niveau national, le taux de mortalité infanto-juvénile (taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans) suit une tendance à la baisse. Il est, en effet, passé de 167 pour 1000 en 1996 à 125 pour 1000 en 2006 et 70 pour 1000 en 2011. La tendance d’évolution de cet indicateur est cohérente avec le sentier OMD concerné. Et si le rythme d’évolution se maintenait, la cible de 65 pour 1000 naissances vivantes pourra être atteinte en 2015.

La revue externe 2008 du Programme Elargi de Vaccination a permis d’identifier les principales faiblesses en matière de couverture vaccinale :

-          la faible couverture du PEV et sa faible continuité ,

-          le faible respect du calendrier vaccinal ,

-          le faible taux de conservation des cartes de vaccination ,

-          le manque d’informations des parents sur la vaccination et la proportion élevée de cas de non vaccination liés aux services de vaccination.

Par ailleurs, la hausse des prix du carburant (pétrole, essence, gazoil), intrant indispensable pour les campagnes de vaccination et la chaîne de froid dans les hôpitaux des différentes zones sanitaires constitue une menace importante à la mise en œuvre optimale du PEV en raison des coûts supplémentaires qu’elle peut générer dans un contexte où les ressources financières sont limitées. Les autres contraintes à l’atteinte de l’OMD 4 sont entre autres le faible taux de fréquentation des services de santé par les populations, l’insuffisance de matériel et de personnel qualifié pour l’administration des soins dans les formations sanitaires (par exemple le ratio habitants/médecin en 2010 est de 7 979 contre 6 787 en 2000 tandis que le ratio habitants/lit d’hospitalisation qui était de 923 en 2000 est de 3 868 en 2008).

Les défis à adresser par rapport à l’amélioration de la santé de l’enfant sont multiples. Mais il convient de noter en priorité la mise à échelle des PIHI à tous les niveaux d’ici 2015 dans l’esprit de continuum de soins (pré-conception, Grossesse, Accouchement, post-partum et période néo-natale, Enfance) et la mise  à échelle des fonctions de   Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence avec mise en œuvre  effective de toutes les fonctions. Il s’agit également d’actualiser les besoins globaux pour la Santé Maternelle et Infantile, de combler les gaps programmatiques et financières et de veiller à la mobilisation effective de ressources nécessaires. L’amélioration de la mise en œuvre et de l’efficacité du PEV reste une cruciale et passe notamment par l’amélioration de la continuité du programme et un meilleur respect du calendrier vaccinal.

 

1.69 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans
    • Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans: 70 pour 1000
    • Taux de mortalité infantile: 42 pour 1000
    • Proportion d’enfants d’1 an vaccinés contre la rougeole: 70%