6 Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies

Où en sommes-nous ?


Séance de sensibilisation sur le VIH/Sida au Centre des Arts et Métiers de la Femme de Parakou. Crédits photo: PNUD Bénin/Giacomo Pirozzi

S’agissant de la pandémie du VIH/SIDA, sa stabilisation est une réalité dans la mesure où le taux de prévalence nationale du VIH/SIDA est de 1,2% (1,4% chez les femmes et 1,0% chez les hommes) en 2011. Chez les 15-24 ans, le taux de prévalence du VIH est passé de 4,4% en 2000 à 0,6% en 2006. En 2011, ce taux est de 0,3% pour la tranche d'âge 15-19 ans et de 0,9% pour la tranche d'âge 20-24 ans. Aussi, la proportion des 15-24 ans ayant une connaissance et une compréhension correcte du VIH/SIDA est de 73,6% en 2011.La proportion de PVVIH ayant survécu après un an traitement sous ARV est passée de 90,80% en 2008 à 93,04% en 2010. En dépit des efforts dans la prise en charge, la proportion des personnes vivant avec le VIH et bénéficiant du traitement ARV, bien qu'en situation évolutive reste insuffisante au regard des ambitions des OMD en la matière.

L’'incidence du paludisme (simple et grave) s'est dégradée d'année en année pour atteindre un taux de 16,3% en 2010 contre 15% en 1990. En 2011, elle a régressé de 0,6 point par rapport à 2010 atteignant 15,7%. Au cours de la période 2006-2010, près de la moitié des décès enregistrés dans les formations sanitaires ont été causés par le paludisme grave tant dans la population générale (25,9% en 2010 contre 28,8% en 2009) que chez les enfants de moins de cinq ans (36,7% en 2010 et 43,7% en 2009). Les enfants de moins de cinq ans sont la cible la plus vulnérable à cette affection. La proportion d'enfants de moins de 5 ans dormant sous des moustiquaires imprégnées d'insecticide (MII ou MILD) a évolué de façon croissante en passant de 20% en 2006 à 71% en 2011. La proportion d'enfants de moins de 5 ans atteints de fièvre traités aux moyens de médicaments antipaludéens appropriés a connu une amélioration progressive depuis 1990 (25%) pour atteindre 38% en 2011 contre 36,8% en 2006.
Le nombre de nouveaux cas de tuberculose dépistés a globalement régressé pour atteindre 3 331 nouveaux cas en 2011 contre 3.636 en 2010. Le taux de décès par tuberculose calculé chaque année varie de 6 à 14 % pour les cas pris en charge.

L'OMD 6 relatif à la maîtrise du VIH/SIDA, du paludisme et des autres maladies pourra être atteint d'ici 2015 dans une certaine mesure. En effet, le taux de prévalence du VIH/Sida se situe à un niveau très appréciable, en deçà de la cible visée pour 2015.

 

1.2 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. D’ici à 2015, avoir enrayé la propagation du VIH/sida et avoir commencé à inverser la tendance actuelle
    • Taux de prévalence du VIH dans la population âgée de 15 à 24 ans: 1,2%
    • Utilisation d’un préservatif lors du dernier rapport sexuel à haut risque: 41,2%
    • Proportion de la population âgée de 15 à 24 ans ayant des connaissances exactes et complètes au sujet du VIH/sida: 34,8%
    • Rapport des orphelins scolarisés de 10-14 ans aux non orphelins scolarisés de 10-14 ans: 0,94%
  2. D’ici à 2010, assurer à tous ceux qui en ont besoin l’accès aux traitements contre le VIH/sida
    • Proportion de la population au stade avancé de l’infection par le VIH ayant accès à des médicaments antirétroviraux: 20%c
  3. D’ici à 2015, avoir maîtrisé le paludisme et d’autres maladies graves et commencer à inverser la tendance actuelle
    • Incidence du paludisme: 131 pour 1000 a
    • 6.6Taux de mortalité due au paludisme: 140 pour 1000 a
    • Proportion d’enfants de moins de 5 ans dormant sous moustiquaire imprégnée d’insecticide: 71%
    • Proportion d’enfants de moins de 5 ans atteints de fièvre traités aux moyens de médicaments antipaludéens appropriés: 38%
    • Incidence de la tuberculose: 34 pour 100000 a
    • Prévalence de la tuberculose: 5,5%