6 Préserver l’environnement

Où en sommes-nous ?


Une pépinière de plantes dans le jardin botanique de Papatia. Crédits Photo: PNUD Bénin

Environnement et assainissement :
En matière d’assainissement et d’environnement, les tendances d’évolution des différents indicateurs ne sont pas bonnes. Le Bénin enregistre un faible taux d’accès à l’hygiène et à l’assainissement de base. Environ 78% des ménages jettent leurs ordures dans la nature et moins de 8% de la population utilise les services d’une voirie pour évacuer les ordures. En outre, la proportion des terres protégées, bien qu’en progression (23,9% en 2006 contre 11,4% en 2002), demeure encore faible, et le pays doit relever d’importants défis liés aux changements climatiques.

Infrastructures de base :
Concernant les infrastructures routières, en dépit des investissements louables réalisés dans les routes desservant les principaux pôles régionaux et urbains, l’évolution de la densité routière reste en deçà de la cible de 0,5Km/1000 habitants. Par insuffisance de ressources, les pistes rurales ne sont pas régulièrement entretenues. Par ailleurs, les tendances actuelles en matière d’accès à l’énergie ne sont pas de nature à favoriser l’accélération de la croissance et l’accès aux autres sources d’énergies modernes et durables reste limité en raison de leur faible promotion.

Accès à l’eau :
Le problème de l’eau potable au Bénin continue d’être une préoccupation majeure pour encore une grande partie de la population béninoise. En matière d’accessibilité à l’eau potable, la proportion de la population utilisant une source améliorée d’eau potable est passée de 50% en 1990 à 57,8% en 2001 pour s’établir à 63,6% en 2006 sur le plan national avec un recul de 1,4 point entre 2001 et 2006. Malgré cette bonne évolution, cet indicateur reste en deçà du sentier des OMD et il est également observé une forte disparité géographique.

Nos histoires

1.69 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. Intégrer les principes du développement durable dans les politiques et programmes nationaux et inverser la tendance actuelle à la déperdition des ressources naturelles
    • Proportion de zones forestières: 21,3% a
    • Emissions de CO2 (total, par habitant et pour un dollar du PIB, en parité du pouvoir d’achat): 0,2909
    • Consommation de substances appauvrissant la couche d’ozone : 8200
  2. Réduire l’appauvrissement de la diversité biologique et en ramener le taux à un niveau sensiblement plus bas d’ici à 2010
    • Proportion de zones terrestres et marines protégées 22,6%
    • Proportion d’espèces menacéesd’extinction: 10%
  3. Réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas d’accès à un approvisionnement en eau potable ni à des services d’assainissement de base
    • Proportion de la population utilisant une source d’eau potable améliorée: 71,3%
    • Proportion de la population utilisant des infrastructures d’assainissement améliorées : 32,3%
  4. Améliorer sensiblement, d’ici à 2020, les conditions de vie de 100 millions d’habitants des taudis
    • Proportion de citadins vivant dans des taudis: 94,9%