Projet d'appui à la Consolidation de la Démocratie à travers la mise en place d'un cadre de Concertation des institutions (HCGC)

A propos du projet


En réponse aux aspirations des populations exprimées lors de l’élection présidentielle de 2006, à une gestion des affaires publiques qui privilège la transparence, la reddition de comptes et l’écoute, le Gouvernement du Bénin, en concertation avec les acteurs de la vie sociopolitique nationale s’est proposé de créer un cadre de dialogue fructueux avec les populations. Le projet d’appui à la mise en place d’un mécanisme de gouvernance concertée en République de Bénin est le fruit de la volonté du Gouvernement du Bénin, du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Fonds des Nations Unies pour la démocratie (UNDEF), ainsi que d’autres partenaires bilatéraux et des organisations de la société civile, d’accompagner conjointement le processus de consolidation démocratique amorcé au Bénin, à travers la réalisation de la gouvernance concertée et le suivi par les populations des engagements nationaux et internationaux.

Il s’agit d’instaurer un cadre de concertation périodique à travers la création des mini – fora au niveau local et un forum national qui permettrai aux populations d’exprimer :
1) Leurs appréciations sur la gestion des affaires publiques et du suivie des engagements pris par le Gouvernement,
2)Leurs préoccupations sur le fonctionnement des institutions ainsi que leurs préoccupations et propositions auxdites institutions, notamment le Gouvernement.

Objectifs du projet

L ’objectif général de cet appui est de contribuer au renforcement des acquis du pays en matière de démocratie à travers le développement d’une culture de reddition de comptes du sommet à la base et l’engagement d’un dialogue franc et concerté en matière de choix économiques devant conduire à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Principaux Résultats

Principaux résultats attendus

  • La participation des femmes aux travaux législatifs est assurée;
  • le rôle du Parlement dans la réduction de la pauvreté est renforcé;
  • l’appui à l’examen et au vote des lois de finances est assuré; 
  • l’appui à la mise en place de la radio hémicycle  et autres activités de représentation  est assuré;
  • l’appui aux activités de contrôle de l’action Gouvernementale est apporté.


Principaux résultats obtenus

Depuis le démarrage effectif de ses activités en 2008 et focalisant son action sur ces objectifs et résultats énumérés, le projet a déjà réalisé un palmarès  relativement d’activités, notamment:

  •  Organisation en octobre 2012 d’une Table Ronde de Dialogue Secteur Public-Secteur Privé pour la relance de l’économie au Bénin placée sous la présidence effective du Président de la République qui aboutit actuellement à laParticipation active du projet au processus de création et de mise en place d’une plateforme permanente de dialogue Secteur Public-Secteur Privé et d’un cadre légal et institutionnel des Partenariats Public- Privé (PPP) au Bénin ;
  • Organisation d’un forum national de concertation en 2009 sur « Quelle gouvernance pour le développement du secteur privé au bénin? »
  •  Conduite d’un processus de concertation et de médiation entre autorités politiques et administratives locales et nationales, et des PTFs, en vue du règlement pacifique de la crise au sein de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) en 2009-2010;
  • Formation (2009-2011) de plus de 150 ONG de gouvernance et de nombreux élus locaux dans divers domaines de la gouvernance et de gouvernance concertée, reddition de compte ;
  • Formation d’organes de presse, notamment des radios rurales, en matière de gouvernance et du processus du budget participatif en vue d’accroître la participation des populations à la gouvernance de leurs localités respectives ;
  •  Réalisation en 2008 d’un forum national de concertation sur le thème : « Les réalités de la pauvreté face aux défis des OMD », suivi de la conception d’un programme national plurisectoriel visant la croissance durable et inclusive et la réduction de la pauvreté, dénommé « Programme Spécial Mieux Vivre au Village » (PSMV) ; 
  •  Concertations  départementales et nationale pour l’amélioration de la transhumance pastorale et co-pilotage d’un processus d’installation d’une agence nationale de transhumance au Bénin ;
  • Réalisation d’un lexique de gouvernance en six (6) langues nationales en vue de faciliter l’appropriation, par les populations à la base, du jargon de la gouvernance sous toutes ses formes, de la reddition de compte et de la gestion participative ; ce document est distribué à tous les acteurs de développement au Bénin ;

Enjeux et perspectives

Le HCGC contribuera à impulser un environnement politique, économique, administratif, social, culturel, etc., favorable à l’émergence de la culture de la gouvernance concertée et de la bonne gouvernance à tous les niveaux. Sur cette base, le HCGC s’évertuera, dans le cadre de la mise en œuvre de son plan stratégique jusqu’en 2015, à faire du Bénin un pays de bonne gouvernance, un pays de  culture de concertation fructueuse où la transparence, l’équité, la participation et la redevabilité constituent les fondements de l’action publique, de l'unité nationale et de la paix pour un développement harmonieux et durable.

Bailleurs de fonds



Nom du bailleur de fonds
Montant alloué
PNUD 2 344  617,00 $

Dépenses

Dec 2012  $ 367855,00
Dec 2011  $469 487,00
Vue d'ensemble
Statut:
En cours
Date de début:
1er janvier 2008
Date de fin:
Décembre 2013
Budjet prévu:
2 649 117,00 $
Budjet actuel:
2 344 617,00 $
Zones d'intervention
Tout le territoire national
Domaine d'activité:
Gouvernance démocratique
Partenaires Institutionnels:
Ministère du Développement, de la Prospective et chargé de l’évaluation de l’action publique
Partenaires d'exécution
Présidence de la république
Directeur National
M. Moise Mensah