Projet d’Appui aux Parcs de l’Entente composante R2 (PAPE)

A propos du projet


Un des animaux du parc naturel W. Photo: PNUD Bénin

C’est un projet de renforcement des capacités des acteurs pour une gestion coordonnée plus efficace et viable au niveau des institutions nationales des aires protégées du complexe WAP et de leurs ressources animales et végétales. Il cherche à assurer une gestion cohérente de l’ensemble écologique centré sur les aires protégées du W, d’Arly et de Pendjari (complexe WAP), y compris certaines populations animales périphériques (girafes).
Son objectif général est de contribuer à la conservation de la biodiversité et des services éco systémiques pour un développement durable en Afrique de l’Ouest.

Objectifs du projet

L’objectif général de cet appui de l’Union Européenne est de contribuer à la préservation et au développement des ressources naturelles floristiques et fauniques des réserves transfrontalières du complexe régional WAPO. Elle contribuera aussi à la lutte contre la dégradation des terres, à la préservation des cours d’eau et à la promotion du potentiel naturel comme source de valeur ajoutée pouvant contribuer à la réduction de la pauvreté en renforçant la conservation durable et efficace des écosystèmes du complexe WAP dans une perspective régionale avec une optimisation des bénéfices pour la population riveraine dans L’égalité de droit entre les hommes et femmes, Le respect des minorités marginalisées et de leur droit, La bonne gouvernance dans les concessions cynégétiques, L’adaptation au changement climatique et aux risques issus de la variabilité climatique, la valorisation des éventuelles opportunités de financement des services éco-systémiques liés à l’atténuation du changement climatique et la nécessité d’une limitation des émissions de gaz à effets de serre.

Principaux résultats attendus



  • R1. Le cadre institutionnel régional de la conservation des aires protégées est renforcé pour une gestion concertée et harmonisée des aires protégées du complexe WAP.
  • R2. La gestion coordonnée des aires protégées du complexe WAP et de leurs ressources animales et végétales est plus efficace et viable au niveau des institutions nationales.
  • R3. Les pressions négatives exercées par les populations sont atténuées, avec un bilan coûts-bénéfices positif favorable à celles-ci
  • le renforcement des capacités des institutions nationales de gestion des aires protégées, ainsi que des populations riveraines bénéficiaires,
  • l’alignement des interventions sur les priorités au niveau national et au niveau des collectivités territoriales,
  • la prise en compte de l’équité homme-femme, le développement de partenariats stratégiques et de synergies avec tous les intervenants dans la zone du complexe WAP.

Principaux résultats obtenus

  • Un organe pour la coordination technique régionale (BCT) est opérationnel et appuie l’UEMOA et les pays concernés dans le domaine des questions techniques à dimension régionale.
  • Des Plans d’Aménagement et de Gestion de qualité d’ensemble ou coordonnés, sont élaborés et mis en œuvre sur chaque complexe transfrontalier (W et Arly/Pendjari).
  • Les gestionnaires des Aires Protégées ont les capacités de gérer les AP de façon efficace, efficiente et concertée au niveau du complexe WAP.
  • Un système efficace de surveillance et de suivi biologique à moindre coût est établi et mis en œuvre.
  • Les espèces phares et leurs habitats sont effectivement protégés.
  • Un système adapté de Suivi-Evaluation est développé et mis en œuvre afin de faciliter l’information et les décisions régionales environnementales.
  • Les populations riveraines soutiennent les AP et profitent de la gestion durable des ressources naturelles.
  • Les besoins de conservation de la biodiversité sont pris en compte dans les activités de développement des zones périphériques.
  • L’exploitation touristique durable au niveau local de chacune des AP augmente de façon significative par rapport à la situation actuelle et apporte des bénéfices économiques aux riverains et aux AP

Enjeux et perspectives du projet:

Rendre plus efficace et viable la gestion coordonnée des aires protégées (AP) du complexe WAP et de leurs ressources naturelles et végétales  ; sauvegarder  la faune et son habitat, réduire voir annuler les  impacts des pressions et menaces sur les RBT/W et RBT/P au Bénin et sur toutes les Aires protégées du complexe WAP.

Bailleurs de fonds

Les principaux bailleurs de fonds ainsi que les montants alloués sont listés dans le tableau ci-dessous

 
Donateurs Montant alloué
Union Européenne
1 009 896 US$
PNUD
150 000 US $
Country Co-Financing CS
1 119 640 USD (en nature)
Total
1 159 896 US$

Dépenses

Dec 2013  $ 996,405.91
Dec 2012  $124,529.15
Vue d'ensemble
Numéro du projet
00081941
AWARD ID
00065436
Statut:
En cours
Date de début:
2012
Date de fin:
Décembre 2014
Budjet prévu:
8 002 218 US$
Budjet actuel:
1 159 896 US$
Zone d'intervention:
Parcs W et Pendjari (Nord Bénin)
Domaine d'activité:
Environnement
OMD:
N°7
 
Partenaires institutionnels:
MEPN, PNUD- Bénin ; Délégation de l’Union Européenne
Partenaires d'exécution:
Centre National de Gestion des Réserves de Faunes (CENAGREF)
Directeur National
Directeur Général du CENAGREF
Coordonnateur National du projet
AHONONGA Fiacre – Tel : 96 00 46 85 boladefi@yahoo.fr
Chargée de programme
Email: elisabeth.tossou@undp.org