Projet de renforcement de la résilience du secteur de l’énergie aux impacts des changements climatiques au Bénin

A propos du projet

 Installation de panneau solaire dans la commune de Zogbomey grâce à l'appui du Programme de microfinancement du FEM. Crédit photo: Giacomo Pirozzi / PNUD Bénin

Le projet de « Renforcement de la résilience du secteur de l’énergie aux impacts des changements climatiques au Bénin », également appelé PANA Energie, vise à soutenir la stratégie d’adaptation aux changements climatiques du Gouvernement du Bénin et réduire la vulnérabilité des communautés rurales et urbaines aux variabilités du climat à travers une production, un transport et une distribution énergétique résiliente.

Le projet répond à la seconde intervention prioritaire identifiée lors du PANA de 2008 au Bénin : « Réduire la vulnérabilité des populations aux conséquences des changements climatiques en leur offrant un meilleur accès à des sources d’énergies renouvelables et en protégeant les ressources forestières ».

La première intervention concerne les capacités d’adaptation du secteur de l’énergie aux changements climatiques. Il s’agit de renforcer les capacités du pays afin de permettre aux parties prenantes impliquées d’intégrer les risques climatiques dans leurs prévisions énergétiques et de faire ainsi face aux risques climatiques, de sorte que les risques de pertes économiques liés au climat soient réduits.

Le but de la seconde intervention est de soutenir le développement de nouveaux cadres pour les politiques et stratégies énergétiques qui prendront en compte les changements climatiques. Les problèmes liés aux changements climatiques et les mesures d’adaptation seront intégrés aux stratégies et politiques nationales, et régionales (selon les zones identifiées par le PANA).

La troisième intervention prendra en compte des actions destinées à réduire la vulnérabilité climatique des sources d’énergie du Bénin. Elle se concentrera sur la protection des bassins versants, des zones forestières exploitées fournissant les populations en énergie, et des centres de production et de distribution d’électricité. Il s’agira d’évaluer la vulnérabilité de ces zones et de prendre des mesures impliquant toutes les parties concernées afin de protéger ces sources d’énergie. De plus, elle soutiendra le développement de sources de production d’énergie alternatives pour les communautés les plus vulnérables.

Objectifs du projet

Le projet a pour objectifs de :

  • réduire les conséquences des changements climatiques pour le secteur énergétique du Bénin;
  • contribuer à la suppression des principales barrières institutionnelles, politiques et financières, ainsi que des entraves liées aux capacités individuelles et connaissances limitées, pour mettre en œuvre une gestion effective des risques climatiques pour ce secteur ;
  • introduire des mesures d’adaptation pour renforcer la résilience du secteur national de l’énergie.

Principaux résultats réalisés



  •  Mobilisation de 3400 ha de domaines de reboisement dans les communes d’intervention du projet dotés des actes de mise à disposition signés des Autorités communales;
  •   Cinq cent (500) ha reboisés avec des essences d’arbres à croissance rapide (Acacia auriculiformis, Gmelina arborea) au titre de la campagne 2017 dont  cent (100) ha sur les 5 sites de Gbédé (Ouèssè), de Kolobi (Djidja) de Fita (Dassa-Zoumé), Té-Foungou  (Djougou) et Bobè (Banté) ;
  •   06 ha restaurés avec des espèces à croissance rapide sur des sites potentiels de production d’hydroélectricité (capacité supérieure à 2 kW) et 3,5 ha d’agrosystèmes (Artocarpus altilis) installés sur les sites de Fita (Dassa-Zoumè), Gbédé (Ouessè) et Bobè (Bantè) ;
  •   Systèmes photovoltaïques résilients constitués de (05) mini-centrales et 41 Lampadaires solaires acquis et installés pour l’accès des populations et dont les usages sont entre autres, l’éclairage, l’alimentation d’appareils de faibles puissance dont les téléphones portables GSM, les radios, les télévisions, la congélation de produits frais et des médicaments en milieux ruraux, etc. ;
  •   Equipements d’énergie de cuisson propre (réchauds améliorés, fours à pression, etc.) introduits en remplacement des équipements de cuisson qui engendrent la déforestation (foyers traditionnels, foyers peu-économiques, etc.) ;
  •   Diagnostic spécifique aux changements climatiques affectant la qualité et la fiabilité de la production, du transport et la distribution de l’électricité au Bénin réalisé ;
  •   Neuf (9) études thématiques en cours dont les méthodologies de réalisation ont été validées entre autres (i) sur les pertes dues aux variabilités et changements climatiques, (ii) sur la vulnérabilité de la gestion optimale de l’offre et de la demande d’électricité ainsi que les documents techniques et d’outils d’aide à la prise de décisions pour la résilience du sous-secteur de l’électricité (mesures d’adaptation pour la protection des centrales thermiques et du réseau électrique de transport et de distribution de l’électricité au Bénin, étude sur la production d’électricité à base d’énergies renouvelables dans le mix énergétique etc.)
  •   Capitalisation des acquis de 500 ha de plantations intensives réalisées au titre de la campagne de 2017 et détermination des prix de référence des essences forestières/agroforestières et des dates repères pour le démarrage des activités de la chaîne du processus de reboisement dans les zones agro écologiques.
  •   Mémos/notes conceptuels dans le cadre de l’acquisition des infrastructures énergétiques, élaborés à savoir :
  •  Note conceptuelle relative au développement de quelques mesures d’adaptation (installation de paratonnerres, parafoudres, soutien à la mise en place de bande verte, renforcement des capacités) pour la protection des centrales thermiques et hydro-électriques des sites d’intervention du PANA Energie élaborée ;
  •   Mémo relatif à l’acquisition et à la mise en service de systèmes de réseaux électriques et transformateurs intelligents au profit de quelques stations, postes et lignes électriques (HTA, HTB, MT, BT) d’intervention du PANA Energie élaborés;
  •  Note conceptuelle relative à la promotion et l’adoption de la meule casamançaise comme choix de technologies de carbonisation améliorée par le PANA Energie élaborée.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe