Simone devenue un citoyen à part entière


Les Béninois se rendront aux urnes le 6 mars, pour élire leur président.  Grâce à un projet soutenu par le PNUD, Simone pourra déposer son bulletin dans l’urne lors des  prochaines élections présidentielles et législatives. Elle pourra également disposer plus tard gratuitement d’une pièce d’état civil.

Pour la première fois de sa vie, Simone a donc pu obtenir un document contenant des informations sur son identité, ses empreintes digitales et sa photo. C’était pour elle, une émotion difficile à dissimuler. Joie, rires, ce sont là, les quelques sentiments qu’elle manifesta au centre de collecte. La veille, le crieur public du village avait invité tous les citoyens de 12 ans et plus à se rendre dans les centres de collectes pour se faire enregistrer.
A l’image de Simone, ils sont des milliers de Béninois ne disposant pas d’une pièce d’état civil. Et aujourd’hui, grâce au processus de mise en place de la Liste Electorale Permanente Informatisée (LEPI), plus de 4 000 000 de citoyens béninois ont pu être enregistrés et pourront avoir la chance de s’exprimer librement pour les échéances électorales présidentielles du 6 mars 2011 et législatives du 17 avril 2011 ; et au-delà, seront prises en compte dans les différentes politiques de développement au plan local, régional et national.
D’un coût global de 42 439 013 US$, ce projet a été appuyé par plusieurs partenaires notamment la France, l’Union Européenne, l’Allemagne, la Finlande, l’Autriche, les Pays Bas, le Danemark, la Suisse, le PNUD, l’Espagne à travers le Global Programme for Electoral Cycle Support (GPECS) – Programme Mondial d’Appui aux Cycles Electoraux, Programme triennal sous financement du gouvernement espagnol pour un montant d’environ 30 millions d’Euros.

A retenir

  • Plus de 4 000 000 de citoyens béninois ont pu être enregistrés et pourront avoir la chance de s’exprimer librement pour les échéances électorales présidentielles du 6 mars 2011 et législatives du 17 avril 2011 Plus de 4 000 000 de citoyens béninois ont pu être enregistrés et pourront avoir la chance de s’exprimer librement pour les échéances électorales présidentielles du 6 mars 2011 et législatives du 17 avril 2011
  • 3215 kits biométriques et accessoires ont pu être acquis pour l’enregistrement des citoyens
  • 20.000 (environ) agents d’exécution formés et déployés
  • D’un coût global de 42 439 013 US$, ce projet a été appuyé par plusieurs partenaires techniques et financiers

La gestion du panier commun est assurée par le PNUD à travers le projet d’appui à la réalisation de la LEPI. Plusieurs phases sont à observer dans l’établissement de la LEPI: la cartographie censitaire (qui a consisté au relevé par GPS des coordonnées géographiques des villages, des quartiers de villes, des hameaux ainsi que des infrastructures publiques et à l’énumération par ménage des personnes âgées de 8 ans et plus), le recensement porte-à-porte, l’enregistrement biométrique des citoyens de 12 ans et plus, l’affichage des listes électorales, la distribution des cartes d’électeurs, etc.

Pour l’enregistrement des citoyens, 3215 kits biométriques et accessoires ont pu être acquis avec les fonds mis à disposition du PNUD par les partenaires techniques et financiers, des centaines d’ordinateurs et imprimantes acquis, environ vingt milles (20.000) agents d’exécution formés et déployés.
Cette opération d’envergure nationale s’est déroulée sous le leadership et la responsabilité des autorités nationales avec l’appui d’un collège d’experts nationaux et internationaux mis à disposition par le PNUD. Elle a connu une réussite certaine grâce à la mise en œuvre d’une stratégie participative basée sur des campagnes de sensibilisation et de communication impliquant les  médias locaux et nationaux, la société civile, les acteurs politiques, sociaux et religieux.

Publications
Rapport d'Evaluation du Bénin dans le cadre du Mécanisme africain d'Evaluation par les Pairs

Le Bénin a signé le Protocole d‟Entente le 31 mars 2004, marquant ainsi l‟engagement des responsables politiques béninois vis-a-vis de leur peuple et de la communauté internationale à observer les principes de la démocratie, de la bonne gouvernance politique, économique et d‟entreprises, à travers une évaluation périodique par leurs pairs Africains.

Charte Nationale pour la gouvernance du développement du Bénin

Nous, représentants des Institutions de la République, des pouvoirs locaux, des Partis politiques, des syndicats, du secteur privé et des organisations de la société civile (confessions religieuses, médias, organisations socioprofessionnelles, chefferie traditionnelle, associations de développement, associations des femmes, associations des jeunes) parties prenantes à la présente convention d’adoption de la charte nationale pour la gouvernance du développement du Bénin

Plus de publications