Le volontariat : une opportunité d'expérience professionnelle pour les jeunes diplomés


Michael Dossou-Yovo, Volontaire des Nations Unies. Photo: PNUD Benin

Michael Dossou-Yovo est un jeune béninois sorti de l’Université avec un Master en Transport et Logistique. Comme tout jeune diplômé, il aspire à un emploi décent pour se libérer de la charge des parents. Après plusieurs recherches d’emploi infructueuses, il décida de faire des stages, le temps de se donner une petite expérience de travail bénévole. Il vient de boucler trois mois en tant que Volontaire des Nations Unies et partage avec nous cette expérience.

Ils sont chaque année des milliers de jeunes gens et jeunes filles à être déversés sur le marché de l’emploi, mais très peu d’opportunités s’offrent à eux. Mickael Dossou-Yovo, a décidé de s’engager dans le volontariat, qu’il trouve très bénéfique en termes de développement personnel.

A retenir

  • De 1982 à ce jour, environ 350 Volontaires des Nations Unies (VNU) dont 167 VNU internationaux et 183 VNU nationaux ont servi au Bénin.
  • En 2013, 123 VNU sont en poste au Bénin, 119 VNU nationaux et 4 internationaux. Les VNU en poste au Bénin interviennent dans les domaines de la gouvernance et de la coordination de l’aide au développement, de l’environnement, de la lutte contre la pauvreté, de l’emploi des jeunes et des femmes et de la santé.

« J’ai été recruté comme Volontaire national affecté au Ministère de la Réforme Administrative et Institutionnelle (MRAI) dans le cadre de l’opération « Zéro dossier en instance dans les tiroirs », organisé de mai à juin 2013. J’ai le sentiment aujourd’hui d’avoir contribué d’une façon assez modeste à un éveil des consciences de certains fonctionnaires par rapport à leur vocation », confie t-il.

Comme Michael, ils étaient une douzaine de jeunes à être recrutés pour appuyer le MRAI. Mickael  a servi en tant qu’Animateur au centre d’écoute, où les plaintes des usagers/clients de l’administration publique sont déposées.

«Sous la supervision de mon chef d’équipe, je faisais le suivi du  déroulement des activités auprès de trois Ministères: celui de la Santé, de la Fonction Publique et du Travail ainsi que celui des Travaux Publics. Je transmettais les doléances des usagers à ces  trois ministères et faisais le point hebdomadaire desdites plaintes. J’ai pu observer un certain soulagement apporté aux usagers et cela me réconforte d’avoir été utile à mon pays.»

Pour Michael, s’engager dans le volontariat est très enrichissant. «J’ai découvert le volontariat lors de mon récent stage professionnel à l’Unité Logistique du PNUD Bénin. J’ai eu l’occasion de participer à l’organisation de la Journée Internationale des Volontaires, édition 2012. Cela m’a séduit et suscité mon désir de devenir un jour Volontaire des Nations Unies (VNU) », explique t-il.

Le volontariat est considéré aujourd’hui comme une expérience professionnelle à part entière. Il permet aux jeunes de développer leurs potentialités et d’acquérir une expérience pratique, nécessaire pour leur insertion professionnelle. «J’encourage tous les jeunes, à saisir cette inestimable opportunité de développement individuel et communautaire», se prononce Mohamed Lamine Haïdara, Chargé de Programme VNU au Bénin.