Retour à la terre pour les jeunes au Bénin

Le trio Célestin, Denis et Laurent, a lancé la ferme Agri-Succès et crée des emplois. crédit photo: PNUD Bénin / Elsie Assogba

« Les jeunes d’ici qui partent au Nigeria pour aller faire de petits jobs, ils reviennent avec des motos ; mais ça ne dure pas. Ils dépensent en un temps record les économies ramenées et se retrouvent au point de départ », explique Laurent Hounsa, qui cultive avec deux de ses amis un terrain de neuf hectares dans la commune de Bonou, à environ 140 km de Cotonou, la capitale économique du Bénin.

Depuis trois ans, Laurent, Denis et Célestin, qui ont suivi une formation organisée par le PNUD et financée par le Japon pour engager les jeunes à retourner à la terre, développent leur propre exploitation agricole, la « Ferme Agri-Succès ».

Avec un investissement initial de 7 millions de Francs CFA (environ 13.300 dollars US), la ferme a réalisé un chiffre d’affaire de plus de 5 millions de Francs CFA (environ 9.500 dollars en 2017) et emploie 25 à 30 journaliers de la commune. Mais, au-delà de l’impact économique, ce succès a aussi eu des retombées profondes sur la vie des trois jeunes agriculteurs.

 « L’accès au capital pour démarrer était un problème. On a dû trouver d’autres moyens…au début, on a fabriqué des tabourets et des bancs pour lancer l’exploitation », raconte Laurent.

La ferme Agri-Succès a commencé par l’élevage de poulets. Ensuite, Laurent et ses amis se sont lancés dans la culture du manioc, pour lequel la demande locale est importante et dépasse de loin ce que la ferme produit pour le moment. Enfin, ils ont installé deux bassins de pisciculture, et quelques ruches pour la production de miel. Chacun d’entre eux réinvestit ses bénéfices dans les activités afin de pérenniser l’exploitation agricole.

Après avoir démarré avec l’élevage de poulets, Laurent et ses amis vont bientôt vendre leurs œufs. « Les choses s’améliorent. Nous n’avons plus besoin d’acheter tous nos produits et cela contribue à l’harmonie de nos familles.

Les jeunes désireux d’installer leur entreprise agricole après la formation reçoivent une aide en fonction des besoins : dotation en semences, animaux reproducteurs, matériel de travail comme une motopompe pour le système d’irrigation, etc. « On tient compte du levier qui va permettre de démultiplier l’énergie déjà engagée par les jeunes, » explique Guy Loueke, Chef de l’Equipe du Projet Commune du Millénaire de Bonou.

 « Nous avons travaillé avec des jeunes en recherche d’emploi, qui étaient très peu qualifiés… en s’attachant à repérer les plus dynamiques et motivés. On souhaite qu’ils génèrent des vocations d’auto-entrepreneurs », note encore Guy Loueke.

Le projet facilite ensuite la médiation avec les institutions de micro financement comme le Fonds pour l’entreprenariat des jeunes à Cotonou et se porte garant pour un prêt. « Ces jeunes ont pu acheter trois hectares, le reste [de la ferme] est en location, » explique Guy. « Ce n’est pas facile d’accéder au foncier au Bénin. La plupart des agriculteurs reçoivent leurs terres par héritage».

En 2018, Laurent, Dénis et Célestin projettent d’augmenter leur production de canne à sucre et de tarot, de construire de nouveaux bassins pour la pisciculture et de démarrer la vente d’œufs. Ils devront donc embaucher davantage d’employés saisonniers et, pourquoi pas, offrir des emplois permanents aux membres de la communauté.

Avec les bénéfices de l’année à venir, Laurent est bien décidé à construire sa propre maison.

« On essaie de motiver [d’autres jeunes] pour qu’ils viennent travailler avec nous et s’installent aussi dans une ferme. On veut les inciter à faire la même chose que nous », poursuit Laurent.

Le projet a été mis en place en 2016 pour un montant de 7 600 000 US$. Fruit d’un partenariat entre le Gouvernement du Bénin, le Japon et le PNUD, il appuie la promotion d’activités économiquement viables et favorise l’accès des jeunes et des femmes à des opportunités économiques pour qu’ils sortent de la pauvreté.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe