Lancement officiel du Rapport du Panel de Haut niveau et du Rapport des Consultations nationales sur les priorités de développement post-2015

30 juil. 2013

imageMme Nardos Bekele-Thomas, Coordonnateur du Système des Nations Unies au Bénin remettant les rapports au Chef de l’Etat en présence du Professeur Amoussouga Géro, Membre du panel de Haut niveau, de Mme Molly Elgin-Cossart, Secrétaire Exécutif du Panel de Haut niveau et de M. Marcel de Souza, Ministre en charge du développement. Crédit photo : pnud benin/yves menard

Les résultats des travaux du Groupe de personnalités de haut niveau, chargé du programme de développement pour l’après-2015 et des consultations nationales organisées au Bénin sur les priorités de développement post-2015 ont été rendus publics ce jour.

La cérémonie de lancement des deux rapports, placée sous la présidence du Chef de l’Etat, Dr Yayi Boni, a été marquée par plusieurs interventions. 

Le  Professeur Fulbert Amoussouga Géro, Membre du panel de haut niveau, a présenté le contenu du rapport du haut panel, intitulé « Pour un nouveau partenariat mondial : vers l’éradication de la pauvreté et la transformation des économies par le biais du développement durable. ». Ce rapport transmis, le 30 mai dernier au Secrétaire Général des Nations Unies, propose que le programme pour l’après 2015 se base sur cinq grandes orientations transformatrices : (1) ne laisser personne de côté ; (ii) placer le développement durable au cœur des débats ; (iii) transformer les économies pour créer des emplois et favoriser un mode de croissance inclusif ; (iv) construire la paix et créer des institutions efficaces, transparentes et responsables pour tous ; (v) créer un nouveau partenariat mondial. Le panel de Haut niveau a proposé douze (12)  objectifs pour le prochain agenda de développement,  mesurables à travers 54 cibles.

Le rapport des consultations nationales au Bénin sur l’agenda de développement post-2015 a été présenté par  Madame Nardos Bekele-Thomas, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD. Ce rapport indique que les dix (10) principales priorités évoquées au cours des consultations organisées pendant deux mois dans 18 communes du Bénin font référence aux composantes de la sécurité humaine.

Il s’agit notamment de l’accès à un meilleur système de santé (61,5%); l’accès à une bonne éducation (57,7%)  ; l’accès à l’eau potable (55,9%) ; la promotion de la bonne gouvernance (51,6%) ; la sécurité alimentaire et nutritionnelle à travers l’accès à une alimentation saine nutritive et à prix abordable (47,5%); l’accès à de bonnes infrastructures de transport (45,9%), d’énergie et d’eau (42,1%) ; des opportunités d’emplois décents (36,1%); la protection contre le crime et la violence (31,7%) ; la lutte contre le changement climatique (31,2%)  et les libertés politiques (22,8%).

Les Béninois recommandent à travers ce rapport que le futur cadre de développement tienne compte des spécificités des pays identifiés comme pauvres ou fragiles, accroisse la participation du secteur privé et prévoie un bon mécanisme de suivi-évaluation des progrès. Quant à l’horizon temporel du futur cadre de développement, l’horizon 2040 apparaît comme celui qui emporte l’adhésion pour l’atteinte des Objectifs de développement post-2015.

« J’ai bien reçu les aspirations et priorités de mes chers compatriotes pour l’agenda de développement post-2015 », a affirmé Boni Yayi. « Le Bénin jouera sa partition pour ce partenariat global », a- t-il ajouté.

Le Représentant de la Société civile, Gustave Assah, a plaidé pour sa part pour que les nouveaux objectifs de développement post 2015 prennent en compte les questions spécifiques  liées au respect des droits des minorités,  à l’accès des  plus pauvres à la justice, à l’emploi décent, à la durabilité environnementale.

El Hadji Fall, Economiste principal du PNUD, a fait ensuite la synthèse des problématiques communes entre les deux rapports et expliqué les étapes suivantes du processus d’élaboration.

La cérémonie a pris fin avec la remise officielle des rapports au Chef de l’Etat. Elle a été rehaussée par la présence de Madame Molly Elgin-Cossart, Secrétaire Exécutif du Panel de Haut niveau, des membres du gouvernement, des présidents d’institutions, des élus locaux, des membres du corps diplomatiques, de la société civile, etc.