Initiative 1000 jours pour la réalisation des OMD au Bénin

08 nov. 2013

imageApprovisionnement en eau potable grâce au systeme de pompage avec l'énergie solaire. Crédits photo: PNUD Bénin / Giacomo Pirozi

Au  Bénin, les progrès vers les cibles des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) sont lents et la plupart des objectifs ne seront pas atteints d’ici 2015, si des mesures idoines ne sont pas prises. Face à cette situation, le Système des Nations Unies, a invité le Gouvernement du Bénin à s’inscrire dans « l’Initiative 1000 jours pour la réalisation des OMD » et à redoubler ses efforts au cours du triennal 2013-2015, afin d’atteindre significativement les cibles des OMD encore à la traine. Un plan d’actions a été élaboré et servira pour les deux prochaines années dans le cadre de la mise en œuvre des politiques publiques.

Les objectifs relatifs à la santé infantile et à l’accès à l’eau potable peuvent être atteints d’ici 2015 si les efforts en cours sont maintenus. Au niveau national, le taux de mortalité infanto-juvénile (taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans) suit une tendance à la baisse : il est passé de 167 pour 1000 en 1996, à 125 pour 1000 en 2006 et 70 pour 1000, en 2011. Si le rythme d’évolution se maintient, la cible de 65 pour 1000 naissances vivantes pourra être atteinte en 2015.

L’accès à l’eau potable constitue le deuxième OMD, pour lequel les tendances d’évolution au Bénin laissent penser que la cible pourra être atteinte en 2015. En effet, sur le plan national, la proportion de la population utilisant une source améliorée d’eau potable est passée de 50% en 1990 à 57,8% en 2001 pour s’établir à 63,6% en 2006 et 71,3% en 2012. Malgré cette évolution positive, on observe une forte disparité géographique et une inégalité d’accès aux infrastructures hydrauliques.

C’est donc pour consolider ces réussites et accélérer les progrès restant à réaliser au niveau des autres objectifs que le Gouvernement du Bénin a répondu à cette invitation du Système des Nations Unies à s’inscrire dans « l’Initiative 1000 jours pour la réalisation des OMD ». Pour ce faire, il a donc élaboré un  Plan d’actions multisectoriel.

 Ce Plan d’actions se présente sous la forme de matrices sectorielles/thématiques de mesures permettant d’accélérer les progrès. Il est assorti d’une feuille de route qui va servir de guide à l’action publique d’ici à2015 en vue d’accélérer les progrès vers les Objectifs.

Au niveau méthodologique, l’élaboration du Plan d’actions a été réalisé en 5 étapes : (i) une brève analyse diagnostique de chaque secteur, (ii) l’identification et priorisation des interventions stratégiques requises pour atteindre les OMD ; (iii) l’identification et priorisation des goulots d’étranglement dans la mise en œuvre des interventions identifiées à l’étape précédente dans le secteur ; (iv) l’identification des solutions accélératrices de progrès ; (v) la planification de la mise en œuvre et le suivi-évaluation.

Le coût prévisionnel du Plan d’actions est estimé à 906,4 milliards FCFA sur la période 2013-2015. Le montant des intentions de financement ou de financement mobilisé (Budget National et PTFs) se chiffre à 676,6 milliards FCFA. Il se dégage ainsi un gap de financement de l’ordre de 229,8 milliards FCFA qu’il faudra mobiliser.