Un appui du PNUD pour rendre l’accès à l’eau potable pour tous

17 déc. 2013

imageUne petite fille buvant de l'eau au robinet. Crédit photo: PNUD Bénin

Le Ministre de l'Energie, des Recherches Pétrolières et Minières, de l’Eau et du Développement des Energies Renouvelables, Barthélémy D. Kassa et le Représentant Résident par intérim du PNUD, Odile Sorgho-Moulinier ont signé le mardi 17 décembre 2013 le document de Projet d’appui à la mise en œuvre du Plan d’Actions national du Cadre d’accélération des OMD dans le secteur de l’eau et assainissement.

Le Bénin a été sélectionné au même titre qu’une quarantaine de pays de par le monde, ayant adopté le Cadre d’accélération des Objectifs du Millénaire pour le développement (CAO), pour bénéficier de l’appui du PNUD, afin d’accélérer les progrès vers les OMD susceptibles d’être atteints d’ici 2015.

Pour la mise en œuvre du Plan d’Actions national du Cadre d’accélération des OMD, l’un des secteurs retenus par le Gouvernement béninois est celui de l’eau et de l’assainissement. Malgré les efforts que ne cesse de déployer le Gouvernement, l’indicateur de la cible C de l’OMD N° 7, relatif à l’accès à l’eau potable demeure en deçà du sentier des OMD. La proportion de la population utilisant une source améliorée d’eau potable est passée de 50% en 1990 à 57%,8% en 2011 pour s’établir à 63,6% en 2006 et 71,3% en 2011 sur le plan national. Ces statistiques cachent parfois des disparités géographiques, qui méritent d’être corrigées pour rendre accessible l’eau potable à tous.

Ce projet d’un montant de 200.000 dollars US, soit environ 100 millions Fcfa vise à démontrer dans un délai court et avec de modestes ressources, qu’il est possible de changer la vie des populations en leur rendant l’accès facile et équitable à une source d’eau potable.

« C’est une action pilote, dont le succès devrait conduire à mobiliser davantage de ressources pour démultiplier l’expérience », a affirmé Madame Odile Sorgho-Moulinier.

Le projet sera mis en œuvre par la Direction Générale de l’Eau et touchera directement 26% de la population béninoise n’ayant pas accès à l’eau potable, soit à peu près 2 500 000 habitants.

Quatre principales activités seront mises en œuvres dans le cadre de ce projet à savoir : (i) la réalisation de forages ou de raccordement à la Société Nationale des Eaux du Bénin (SONEB) ; (ii) l’amélioration du système d’information, de gestion de mécanisme de suivi évaluation dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement ; (iii) la mise en place d’un cadre institutionnel approprié et renforcement du partenariat public-privé à travers la réalisation de l’étude de faisabilité de la mise en place de l’agence / mécanisme d’exécution des projets et programmes d’hydraulique villageoise et (iv) le renforcement des capacités de la Direction Générale de l’Eau pour une bonne gestion et un meilleur suivi des activités du projet.