Symposium International sur le dialogue inter-religieux et interculturel

7 juin 2015

Cotonou, la capitale économique du Bénin a abrité du 26 au 28 mai 2015  un symposium International pour le lancement de l’Initiative Africaine d’Education à la Paix et au Développement par le Dialogue Inter-religieux et Interculturel.  À l’issue des trois (3) jours qu’a duré le symposium, un Manifeste sur l’Initiative Africaine d’Education à la Paix et au Développement par le Dialogue Inter-religieux et Interculturel a été adopté par les participants.

Depuis quelques années, l’extrémisme religieux prend des proportions inquiétantes avec de multiples foyers de tension et leurs cortèges de réfugiés, de veuves et d’orphelins, retardant ainsi le progrès de l’humanité toute entière de plusieurs années. Par ailleurs, le Continent doit faire face au défi du radicalisme idéologique qui contribue à accroître les discriminations de toute forme et, souvent, manifestées à travers des actes violence contre un groupe ou une communauté.

En réponse aux actes de barbaries perpétrés par ces groupes terroristes, comme Boko haram, les SHebab, ACQMI, etc., la communauté internationale a multiplié d’importantes synergies au plan militaire. Aujourd’hui, nombreux sont les observateurs qui restent peu rassurés au sujet de l’efficacité entière de ces solutions militaires, notamment au regard de l’extension des actions terroristes à d’autres territoires. C’est le cas des nombreuses attaques du groupe Boko haram contre certains pays voisins du Nigéria dont le Bénin. Cette situation fait craindre aussi bien autorités que populations, notamment celles du Nord-est du Bénin, zone frontalière avec le Nigéria.

Pareil constat a surdéterminé les autorités Béninoises, notamment dans la perspective de rechercher des solutions durables telle que celle promue par le Centre Panafricain de Prospective Sociale (CPPS) et par la mobilisation de la communauté internationale à cet effet. Ainsi, le gouvernement du Bénin a adopté en Conseil des Ministres, en juillet 2014, le projet sur l’"Initiative Africaine d’Education à la Paix et au Développement par le Dialogue Inter-religieux et Interculturel". Après que l’Assemblée Générale de l’ONU ait consacré une résolution à cette initiative, le Sommet des Chefs d’États de l’Union Africaine a approuvé, en janvier 2015, ce projet sur l’initiative africaine.

Le symposium international de Cotonou, qui a réuni environ 200 participants venus d’Afrique, d’Europe, d’Asie, du Moyen-Orient, etc, a procédé au lancement officiel de cette initiative. Cette rencontre internationale dont l’initiative a été portée par le CPPS, avec l’appui financier et technique du gouvernement Béninois et de divers partenaires dont les Nations Unies.

Ce symposium a enregistré outre la présence d’anciens Chefs d’États et de gouvernements africains, la participation d’éminentes personnalités du monde politique, culturelle, les leaders religieux et traditionnels, les experts d’institutions internationales, régionales, les chercheurs et universitaires, les acteurs de la société civile, etc…

La prochaine rencontre sur le dialogue inter-religieux et interculturel est prévue pour se tenir en 2017, au Nigéria. 

Communications

Les trois journées du Symposium International  de Cotonou ont été ponctuées par des communications en plénière, suivies de communications en panel. Il s’agit de trois panels portant sur :

  • Panel 1 : Dialogue Interreligieux
  • Panel 2 : Dialogue Interculturel
  •  Panel 3 : Forum pour religion/culture

Ces communications en panels ont porté sur divers thèmes ayant un lien direct avec le dialogue interreligieux et interculturel en tant que facteur de développement et de la paix.  

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe