Adaptation aux changements climatiques : La maîtrise de l’eau à Toumboutou

4 févr. 2016

Un champ irrigué à Toumboutou. Credit photo: PNUD Benin

Le  village de Toumboutou est situé à 18 km de la frontière bénino nigérienne et à 850 km de Cotonou. Il subit les menaces récurrentes des phénomènes météorologiques extrêmes et des risques climatiques comme les inondations, la sécheresse, les pluies tardives et violentes, les vents violents, les chaleurs excessives et prolongées, etc.

Les habitants de Toumboutou constitués pour la plupart d’agriculteurs ressentent ces variations climatiques sur leurs modes d’existence. Cela se traduit par la difficulté du choix de dates de semis, les re-semis fréquents, la prolifération des adventices de plus en plus redoutables, la baisse continue des rendements des cultures, la destruction des cultures, etc. En conséquence, leurs revenus agricoles s’amenuisent de plus en plus les mettant  en situation de précarité alimentaire et pécuniaire.

Consciente de sa vulnérabilité, la population de Toumboutou a inscrit dans son plan d’actions adaptatives locales le développement des cultures maraichères de contre saison comme mesure d’adaptation au changement climatique, mais aussi de diversification de sources de revenus.

C’est ainsi que le Programme Intégré d’Adaptation pour la lutte contre les effets Néfastes des Changements Climatiques sur la Production Agricole et la Sécurité Alimentaire au Bénin (PANA1) a appuyé 120 producteurs dont 80 femmes répartis dans quatre groupements spécialisés en cultures maraîchères de contre saison pour un montant global de dix-sept millions cent quatre-vingt-deux mille cinq cent dix (17182510) francs CFA. Ce projet financé depuis 2011 par le Gouvernement du Bénin, le Fonds pour l’Environnement Mondial  (FEM), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et les neuf communes bénéficiaires dont la commune de Malanville a permis d’accroître la résilience des agriculteurs aux effets néfastes des changements climatiques à travers leur renforcement de capacités techniques, la mise à disposition de matériels et équipements agricoles appropriés et adaptés et la maîtrise de l’eau.

PANA 1 leur a réalisés des forages de 23 puits tubés de profondeur variant entre 10 et 15 mètres, dont quatre (4) sont munis de dispositif à panneaux solaires pour le pompage de l’eau en vue de l’irrigation des parcelles de cultures maraîchères de contre saison à cycle court, telles que le piment vert, l’oignon, les légumes feuilles, la tomate, etc.

Chaque groupement exploite au cours de la période de décembre à avril une superficie de 30 ha aménagés sous forme de casiers. Le comité de gestion mis en place autour de chaque dispositif permet une gestion optimale du système d’irrigation au profit de tous les producteurs des casiers recensés.

Désormais, les groupements de producteurs bénéficiaires du projet mènent allégrement leurs activités agricoles et disposent à tout instant de l’eau à profusion. Grâce au dispositif mis en place, on a noté que les rendements ont connu une augmentation de près de 40% du fait des apports en eau en temps réel et au moment opportun pour les cultures suivies (piment, gombo et le riz "IR 841") En effet, les rendements sont passées de 15 tonnes à 21 tonnes pour le piment vert « Gbaatakin en langue fon », de 10 à 14 tonnes pour le gombo et de 4 tonnes à 5,6 tonnes pour le riz «IR 841 ».

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe