Une plateforme numérique pour dénoncer les cas de VBG au Bénin

26 nov. 2015

Plateforme electronique de dénonciation des violences basées sur le genre au Benin : www.stop-vbgbenin.org

La Journée pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes a été célébrée le 25 novembre 2015 au Bénin. Elle  a connu la participation des agences du Système des Nations Unies notamment l’UNICEF, l’UNFPA et le PNUD, de l’Ambassade des Pays Bas, des ONG œuvrant pour la lutte contre les violences faites aux femmes. A l’occasion, Madame Honorine Attikpa, Ministre en charge de la Famille, a officiellement lancé la plateforme électronique de dénonciation des violences basées sur le genre (VBG) www.stop-vbgbenin.org, mise en place avec l’appui du PNUD.

« Nous devons rompre le silence pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles. Lorsque nous sommes témoin de violence à l’égard de la  femme ou de la fille, nous ne pouvons pas rester sans rien faire : nous devons agir », a déclaré Dr Koudaogo Ouedraogo, Représentant de l’UNFPA et Chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur genre et protection sociale au Bénin.

Les centres de promotion sociale (CPS) sont en première ligne dans la prise en charge des victimes.  Il existe 85  CPS qui travaillent à fournir une assistance aux victimes / survivantes de violence sans oublier la prévention.

Malheureusement beaucoup de cas de violence restent dans l’anonymat.  L’absence de prise en charge aggrave la situation des victimes, qui peuvent sombrer dans une détresse morale, pouvant conduire à une déchéance psychique, des troubles mentaux voir au suicide.

Ce sont ces facteurs, qui ont  motivé le PNUD à  appuyer le Ministère en charge de la Famille à la mise en place de la plateforme électronique de dénonciation.

Cette innovation en matière de protection sociale au Bénin est financée sur le Fonds d’Innovation du PNUD et donne la possibilité à toute victime ou témoin de dénoncer un cas de violence basée sur le genre (VBG) sans se rendre dans un centre de promotion sociale, qu’il s’agisse  de mariage forcé, de mutilation génitale, de viol, d’inceste, d’incitation à la débauche, de harcèlement moral, de coups et blessures, de harcèlement sexuel, ou de toutes autres formes de violences faites aux femmes.

Elle donne la possibilité de soumettre un cas de VBG via plusieurs canaux : par sms en envoyant un message  ou en laissant un message vocal aux numéros 67 67 33 26 ou 95 33 43 43 ou en envoyant un e-mail à l’adresse : denonce@stop-vbgbenin.org. On peut aussi  dénoncer via l’application mobile téléchargeable dans la playStore  et même envoyer une preuve (audio, vidéo ou une photo). Au-delà de la dénonciation, la plateforme offre plusieurs avantages: elle  permet de vite avoir l’information pour l’assistance qu’elle soit sanitaire, juridique, psychologique ou sociale à la victime. Elle permet de classer par canal de dénonciation le nombre de cas de VBG, de produire automatiquement des graphes détaillés (par région et par catégorie),  de générer des statistiques par région et par catégorie de VBG, connaître la position d’un dossier de VBG  introduit dans le circuit de dénonciation et de faire un suivi.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe