La réalisation de la cartographie de base numérique du Bénin en bonne voie

15 mars 2016

Contrôle de la qualité des photographies arériennes par les spécialistes en Système d'Information Géographique. Photo : PNUD Benin

La planification du développement durable requiert des données à jour dans tous les secteurs de la vie socio-économique. Pour permettre au Bénin de disposer d’informations géographiques fiables, la fourniture d’une cartographie numérique de base actualisée, pour l'ensemble du pays est en cours avec l’appui du Gouvernement, de l’Union européenne et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

M. Désiré Djomamou, Directeur de l’Equipement Géodésique et de la Cartographie s’en réjouit déjà : « Depuis les années 60 que la dernière cartographie du territoire national a été réalisée, les zones géographiques ont connu beaucoup de transformation avec l’accroissement de la population et l’urbanisation. Il était nécessaire de la reprendre pour être en conformité avec la réalité du terrain. La zone nord du Bénin était caractérisée par des forêts denses. Les cartes réalisées à cette époque que nous continuons d’utiliser sont en déphasage avec la réalité. Les forêts ont disparu aujourd’hui et laissé place à des infrastructures socio-économiques. La mise à jour de la cartographie aura des impacts incommensurables sur le développement ».

Près de 14000 photos aériennes ont été prises en 2015 et 2016 par le Consortium de firmes IGN France International et IMAO, recruté pour réaliser la mission de la cartographie de base numérique du territoire national. Les photographies aériennes permettront de réaliser un Modèle Numérique de Terrain (MNT) très précis, des ortho photos de haute  résolution, des cartes topographiques à différentes échelles (1:50 000, 1:200 000, mais aussi une carte générale couvrant l’ensemble du pays au 1:600 000) ; et enfin, un géo portail informatif, qui permettra une large diffusion des données sur internet.

L’ensemble de la cartographie sera très utile dans plusieurs secteurs notamment l’environnement, l’aménagement du territoire, le tourisme, le transport, la défense, etc.

« Une fois les photos réalisées, il est important de vérifier si elles répondent aux normes. C’est pour cela que nous organisons des séances de travail pour contrôler chacune des images, afin d’éviter d’avoir des cartes erronées ; ce qui serait préjudiciable pour le pays », a affirmé M. Désiré Djomamou, Directeur de l’Equipement Géodésique et de la Cartographie.

C’est ainsi qu’une dizaine de cadres nationaux, spécialistes de la cartographie et du Système d’Information Géographique de l’Institut National Géographique (IGN), experts du Centre National de Télédétection et de suivi écologique (CENATEL), universitaires et membres de l’Ordre des Géomètres et des personnes ressources s’activent pour le contrôle de la qualité des prises de vues aériennes. Ils scrutent chacun dans les moindres détails les photographies aériennes prises. Ils vérifient entre autres la netteté des images, leur résolution spatiale, le contraste, le recouvrement longitudinal et latéral, la couverture nuageuse, etc.; et échangent sur les observations faites pour une harmonisation des points de vue. Les images qui ne répondent pas aux normes définies seront reprises par l’équipe de l’IGN France International /IMAO.

La phase actuelle qui conclura la finalisation des opérations de photographie aérienne est décisive. Elle ouvrira la voie à la détermination et à la production des Modèles Numériques de Terrains, à la réalisation des Ortho-photos et de la carte topographique du Bénin. Cette carte topographique permettra de visualiser et de lire les contours du pays, les grandes régions et infrastructures fondamentales et facilitera la production des cartes thématiques.

Pour le Colonel Pierre Allé, Point Focal du projet au Ministère en charge de l’Environnement, cette nouvelle cartographie sera d’une grande utilité pour les décideurs aussi bien au niveau national que local. Il sera désormais par exemple possible aux maires d’avoir une idée claire de la répartition spatiale des infrastructures sur leur territoire.

La réalisation de la cartographie de base numérique s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui à la Préservation et au Développement des Forêts Galeries et Production de Cartographie de base numérique (PAPDFGC) lancé le 07 novembre 2013. Ce projet d'un budget total de 8.300.000 euros est cofinancé par l’Union Européenne dans le cadre de l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique (8 millions d’euros) et le Programme des Nations Unies pour le développement (300.000 euros) s’étend sur la période 2012-2017. Il bénéficie également du soutien des communes bénéficiaires et du gouvernement du Bénin.