Autonomisation des femmes de Bonou

9 août 2017

Les femmes en train de nettoyer à l'eau les tubercules de manioc épluchées avant de les râper dans les machines de la plateforme multifonctionnelle. Crédit photo: PNUD Bénin

La pénibilité du travail des femmes de Bonou est désormais allégée grâce à l’utilisation d’une plateforme multifonctionnelle solaire mise à leur disposition par le Projet Commune du Millénaire pour un développement durable de la commune de Bonou (PCM Bonou). Ces 80 femmes formées puis organisées en coopérative et les 200 autres femmes en sous-traitance transforment aisément leurs produits agroalimentaires et arrivent à prendre en charge leurs familles.

Bonou est l’une des 77 communes du Bénin qui fait face à plusieurs défis de développement.  Malgré les potentialités dont regorge la commune : une population majoritairement constituée de jeunes (45,73%) et de femmes (51,69%), la disponibilité de terres cultivables pour la production vivrière, 54, 10% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (avec moins de 1,90 dollar par jour). Faute de moyens de transformation agroalimentaire et de conservation des produits, les femmes font face également à des pertes post récoltes estimées de 25% à 45% selon les produits.

« Nous restons une terre très riche, qui a juste besoin du nécessaire pour faire rêver et donner de l’espoir à tout un peuple », a laissé entendre M. Emmanuel Zounmènou, Maire de la commune de Bonou.

Et ce rêve est en cours de réalisation avec la mise en œuvre du Projet Commune du Millénaire de Bonou (PCM-Bonou) mis en place en janvier 2016 grâce au partenariat entre le Gouvernement du Bénin, le Japon et le PNUD. D’un coût global de 7 600 000 US $, le projet entend contribuer à l’atteinte de plusieurs Objectifs de Développement Durable (ODD). Il couvre les cinq (5) arrondissements que compte la commune de Bonou à savoir Afamè, Atchonsa, Damé-Wogon, Hounviguè et Bonou pour une population de 44.430 habitants.

Pour favoriser l’épanouissement socio-économique des femmes de la commune, le PCM Bonou a installé dans le village d'Adido dans l'arrondissement de Hounviguê une plateforme multifonctionnelle sur une superficie de deux hectares mis à disposition par les communautés elles-mêmes. Elle est équipée d’une mini-centrale solaire de 60 KVA et comprend des unités de transformation agroalimentaire et de production végétale, animale et halieutique.

A l’aide des équipements de la plateforme multifonctionnelle (PTFM), les tâches traditionnelles de concassage et de broyage des noix, céréales et fruits sont devenues mécanisées. Les femmes arrivent à transformer par semaine au moins 5 tonnes de manioc, moudre 3 tonnes de maïs et traiter 8 tonnes de régime de noix de palme. En conséquence, le temps qu’elles consacraient aux tâches domestiques et à la transformation des produits agricoles est désormais réduit de 2 voire 6 heures par jour.

 « Nos actions visent à apporter notre modeste contribution pour soutenir les efforts du Bénin et soulager les peines quotidiennes des populations en vue de les aider à sortir de la vulnérabilité dans la mesure du possible », a déclaré SEM Kiyofumi Konishi, Ambassadeur du Japon près le Bénin.

Sur le site de la PTFM, d’autres activités génératrices de revenus sont également menées comme le maraîchage, la pisciculture et l’élevage de volaille. Grâce à la disponibilité de l’énergie électrique, les populations ont la possibilité de charger leurs téléphones portables. Il y est installé une boutique et un bar restaurant pour écouler les produits transformés sur place avec un chiffre d’affaires mensuel estimé à 3.000.000 F CFA.

Au-delà des filets sociaux, le PCM-Bonou accorde une place importante à la promotion d’activités économiquement viables, à l’accès à des opportunités économiques et à la finance inclusive pour une meilleure prise en charge des acteurs locaux eux-mêmes.

 « Le PNUD est enthousiaste à l’idée d’accompagner le Bénin dans la mise en service de plusieurs autres communes du millénaire pour accélérer les visées sociaux et économiques du Programme d’Actions du Gouvernement », a affirmé M. Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Bénin.

La plateforme multifonctionnelle contribue à la réalisation de plusieurs ODD notamment la promotion des activités génératrices de revenus pour réduire la pauvreté (ODD 1), la mise en place d’un système intégré de production agricole pour assurer la sécurité alimentaire (ODD 2), l’égalité en les sexes (ODD 6), la vulgarisation des innovations agricoles (ODD 9), l’introduction de pratiques agricoles alternatifs comme les semences à cycle court pour lutter contre les changements climatiques (ODD13) et la promotion du partenariat avec d’autres entrepreneurs et agences des Nations Unies comme l’UNCDF pour la mise en œuvre des activités (ODD17).

« Cette initiative de plateforme multifonctionnelle épouse donc entièrement ma perception de l’opérationnalisation des ODD. Je peux imaginer l’apport significatif de ce mécanisme à l’atteinte de l’eau potable pour tous d’ici 2021, ainsi que l’indique le Programme d’Actions du Gouvernement, le Bénin révélé», a déclaré M. Abdoulaye Bio Tchané, Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, lors de la mise en service le 8 août 2017 de la plateforme multifonctionnelle.