Le PNUD engagé pour la réinsertion sociale des détenus au Bénin

14 oct. 2017

Entrée principale de la prison civile de Cotonou. Crédit photo : Gratien Capo

Face à l’oisiveté habituelle dans les prisons, les détenus sont au fil du temps exposés à la contamination criminelle et parfois à la récidive. Certains même étant libérés perdent l’habitude de travailler. C’est dans le souci d’améliorer les conditions de détention et de favoriser la réinsertion sociale des détenus au Bénin, qu’une formation dans la fabrication des produits d’hygiène de première nécessité et alimentaires leur a été dispensée.

 Au total, deux cent sept (207) détenus dont 46 femmes volontairement inscrits ont été formés pendant près d’un mois à la prison civile de Cotonou sur les techniques de préparation de savon (solide, liquide et en poudre), d’eau de javel, de vinaigre et de mayonnaise.

Cette initiative a été prise dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à l’Amélioration de l’Accès à la Justice et de la Reddition des Comptes (PAAAJRC), avec l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). En formant les détenus à la fabrication de savon et des autres produits, le PAAARJRC leur donne les moyens de subvenir plus décemment à leur besoin. A travers ce projet, le PNUD entend contribuer à la lutte contre la détention préventive abusive, l’information des détenus sur leurs droits et à leur réinsertion sociale.

La formation s’est déroulée en collaboration avec l’Aumônerie Catholique de la Prison Civile de Cotonou, sous la supervision administrative de la Direction de l’Administration Pénitentiaire et de la Protection des Droits Humains (DAPPDH) du Ministère de la Justice et de la Législation (MJL).

Cette synergie d’action s’inscrit dans le cadre de la promotion du droit des détenus au travail et à la réinsertion sociale, dans le sens de la mise en application durable des règles minima pour le traitement des détenus. Il est envisagé d’installer, à termes, un atelier d’apprentissage et de production de savon à la prison civile de Cotonou, en collaboration avec les autorités compétentes.

A l’occasion de la cérémonie du lancement de la formation le 17 juillet 2017, Madame Diane Awaou d’Almeida, représentante de la Directrice de l’Administration Pénitentiaire et de la Protection des Droits Humains a plaidé pour l’extension de la formation à toutes les neuf autres prisons du Bénin.

La question de détention au Bénin fait l’objet d’une grande préoccupation, sous l’ange des droits humains. Lors de la présentation du rapport de l’Examen Périodique Universel en 2012, plusieurs recommandations ont été adressées à l’Etat béninois par la communauté internationale au sujet de la détention. Les dix prisons réparties sur l’ensemble du territoire national sont caractérisées par une surpopulation carcérale. En janvier 2017, on pouvait compter au total de 7179 détenus dont 2429 condamnés et 4550 en détention provisoire. Les capacités d’occupation de chacune de ces prisons sont hors norme, avait indiqué Joseph Djogbénou, Garde des sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation.

Des réformes sont récemment annoncées par le Gouvernement en vue d’une part, de la création d’une agence pénitentiaire et, d’autre part, de la séparation des condamnés des prévenus respectivement dans les prisons et les maisons d’arrêts.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe