Reboisement pour une production durable de la biomasse

16 nov. 2017

Le Chef de l'Inspection forestière de la Donga, Fiacre Ahononga montrant un plant d'acacia mis en terre il y a 5 mois sur le site de Wassa Djeou dans la commune de Djougou. Crédit photo : PNUD Bénin

Reboisement pour une production durable de la biomasse

Dans le souci de limiter les effets des changements climatiques, le Bénin a décidé d’investir davantage dans la promotion des énergies renouvelables. Désormais, de l’énergie électrique peut être produite à partir de la biomasse, grâce au processus de gazéification des résidus et déchets agricoles dans le cadre du Projet de promotion durable de biomasse électricité (Biomasse Electricité) lancé en janvier 2017 à Cotonou.

Afin de disposer suffisamment de biomasse pour alimenter les quatre (4) centrales de gazéification d’une capacité totale de génération de 4 MW (dont les constructions sont en cours), ceci en complément des résidus agricoles, le projet s’investit dans le reboisement. Ainsi, au titre de la campagne de reboisement 2017, 200 hectares de plants ont été mis en terre dans les communes de Djougou et de Kalalé à raison de 100 hectares par commune sur les 2000 hectares prévus d’ici à 2021.

L’activité de reboisement de 2017 a été rendue possible grâce à la mise à disposition des réserves d’espaces communautaires par des particuliers dans la commune de Djougou, soit 50 hectares à Wassa Djéou, 25 hectares à Kakindoni et 25 hectares à Goumbakou.

Les communautés bénéficiaires du projet ont été encouragées à faire des cultures vivrières sur les superficies reboisées avec des plants d’acacia et de Gmélina Arborea, afin de restaurer leurs terres dégradées par l’utilisation abusive d’engrais et de pesticides.

L’inspection forestière du Ministère du Cadre de vie et du Développement Durale assure le suivi technique du reboisement, tandis que l’équipe de gestion du projet et la mairie sont très actifs dans la mobilisation des communautés dans les zones d’intervention du projet et leur implication dans la mise en œuvre des activités dudit projet.

Le Chef de l’Inspection forestière de la Donga, le Commandant Fiacre Ahononga se dit très fier des résultats obtenus par la structure, dont il a la charge. « Grâce au travail de l’inspection forestière, 420 hectares de terres ont été reboisés dans le département de la Donga dont 200 hectares réalisés par les projets PANA Energie et Biomasse Electricité. Le département de la Donga se retrouve à la première place au plan national pour la campagne de reboisement 2017 », se réjouit le Commandant Ahononga.

L’un des défis à relever après la mise en terre des plants est leur entretien. Mais, la main d’œuvre locale pour les travaux de sarclage fait défaut dans la commune de Djougou. Le projet se voit obligé de recruter la main d’œuvre d’autres communes du Sud et du Centre du Bénin.

« Les campagnes d’information, d’éducation et de communication doivent s’intensifier pour une meilleure appropriation du projet par les populations bénéficiaires », a souhaité M. Boukari Silibawézé, Point focal du projet à la Mairie de Djougou.

Le projet Biomasse Electricité est un projet d’atténuation au changement climatique, qui vise à réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) du secteur énergétique du Bénin. Il contribuera à terme à éviter l’émission de 1.094.253 tonnes de CO2 à travers des actions relatives à la gazéification de l’énergie, la gestion durable des terres et des forêts. Le projet intervient dans quatre (04) communes du Bénin (Dassa-Zoumé, Savalou, Djougou et Kalalé). Il est d’une durée de cinq (5 ans) et bénéficie d’un financement de 10 250 000 $US du Gouvernement du Bénin, de 15 000 000 $US de la Communauté Electrique du Bénin (CEB), d’une contribution de 4 372 000 $US du Fonds pour l’Environnement Mondial et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

 

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe