Journée Mondiale de l’Environnement : un appel à éviter le gaspillage alimentaire

06 juin 2013

image"Pensez. Mangez. Préservez : dites non au gaspillage alimentaire" - Photo PNUD Bénin

A l’instar des autres pays de la communauté internationale, le Bénin a  célébré hier la Journée Mondiale de l’Environnement sur le thème : « Pensez. Mangez. Préservez : dites non au gaspillage alimentaire ».

Les manifestations officielles ont eu lieu à Houègbo, dans la commune de Toffo, sous la présidence de M. Blaise Ahanhanzo-Glèlè, Ministre de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme(MEHU). Il faut noter également la présence des représentants du PNUD, de la préfecture, du secteur privé, des projets de gestion de l’environnement à la base, et de quelques organisations non Gouvernementales accompagnées par le Programme de Microfinancement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/ FEM).

Selon l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), 1.3 milliards de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année. Cette quantité équivaut à la production de l’Afrique sub-saharienne dans son ensemble. Dans un même temps, 1 personne sur 7 dans le monde se couche le soir en ayant faim et plus de 20 000 enfants en dessous de 5 ans meurent chaque jour de faim. Approximativement 98% des personnes souffrant de faim dans le monde vivent dans les pays en développement.

« Au Bénin comme dans de nombreux pays en développement, de nombreux petits agriculteurs vivent à la limite de l’insécurité alimentaire et une réduction des pertes alimentaires pourrait avoir un effet immédiat et considérable sur leurs moyens de subsistance », a indiqué M. Isidore Agbokou, Team Leader Environnement, Représentant le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Combien de personnes font l’effort toutes les fois de ne pas jeter le reste de sa nourriture ? Combien de personnes essaient de garder chaque fois plus longtemps une nourriture en la transformant au lieu de la jeter ?, s’est-il interrogé.

Il a enfin invité tout le monde à susciter des actions individuelles, qui peuvent inspirer de façon exponentielle des changements positifs en matière de préservation de l’environnement en général et de la réduction du gaspillage alimentaire en particulier.

Le Ministre Ahanhanzo-Glèlè a, pour sa part, précisé qu’il faut corriger les mauvaises pratiques de dépôt, de gaspillage des aliments dans l’angle des rues, le long des caniveaux ou sur les décharges qui pourrissent pour être par la suite des sources d’émission de méthane, un gaz à effet de serre connu de tous, pour son apport aux effets néfastes des  changements climatiques.

A l’issue de la cérémonie, des plants ont été mis en terre pour marquer cette journée.