Actualisation du plan de contingence inter agences du Système des Nations Unies

17 mars 2014

imagePhoto de famille des participants à l'atelier d'actualisation du plan de contingence. Crédits photo: PNUD Bénin

Du 12 au 14 mars 2014, s’est tenu à Porto-Novo, l’atelier d’actualisation du Plan de Contingence Inter Agences (PCIA) du Système des Nations Unies (SNU) au Bénin. Cet atelier organisé par la Coordination du Système des Nations Unies a réuni plus d’une quarantaine de participants venus des ministères sectoriels et autres structures d’Etat, des ONG humanitaires nationales et internationales et des agences du SNU impliquées dans la prévention et la gestion des crises et catastrophes.

Au terme des travaux de l’atelier, il convient de souligner que les contingences les plus dommageables qui affectent fréquemment le Bénin ont été revues et un nouveau classement par ordre d’importance a été établi. Les participants se sont finalement accordés sur les principales contingences, dans  l’ordre suivant : (1) Inondations / Sécheresses ; (2) Epidémies (Choléra, Méningite, Grippe à virus émergent, etc.) ; (3) Conflits socio-politiques ; (4) Incendies (dépôts d'hydrocarbure, dépôts de munitions, transport d’essence, feux de végétation, accidents industriels… etc.) ; (5) Terrorisme/Piraterie ; (6) Accident radioactif (URANIUM en transit) ; (7) Secousses telluriques.

Pour chaque contingence, les hypothèses ont été révisées, les indicateurs et les facteurs aggravants ont été revus sur la base des dernières expériences et éléments d’information. Les plans de réponse par secteur et les équipes d’évaluation rapide ont été mis à jour. Le mécanisme de coordination et la matrice de réactions rapides ont été actualisés.

L’Effet 6 du Plan cadre d’Assistance au développement des Nations Unies au Bénin pour la période 2014-2018 stipule que «D’ici à fin 2018, les institutions et les populations des communes d’intervention assurent une meilleure gestion de l’environnement, des ressources naturelles et énergétiques, du cadre de vie, ainsi que des conséquences des changements climatiques, des crises et catastrophes naturelles ». Ainsi donc, les capacités du Gouvernement et des communautés locales doivent être renforcées en vue d’une meilleure prévention et gestion des crises et catastrophes naturelles et dans la perspective d’une meilleure politique d’aménagement du territoire. 

Le Plan de Contingence Inter Agences est un document qui reste avant tout un recueil technique d’assistance volontariste dans la mise en œuvre du système de précaution ; il  demeure également un référentiel-cadre à la préparation et à la réponse aux risques majeurs des crises et des catastrophes naturelles. Les manifestations des crises et catastrophes naturelles étant à la fois temporelles et  conjoncturelles, la gestion des urgences et des opérations obéit, entre autres, à la prise en compte du contexte politique, social, environnemental, financier et économique du moment.  La mise à jour de ce plan permettra à la fois  une planification et une coordination des opérations à mener en cas d’urgence par les agences du Système des Nations Unies (SNU).