Le PNUD distingué pour son expertise et son appui à la pratique de l’évaluation au Bénin

30 juin 2014

imageMadame Odile Sorgho-Moulinier, Représentant Résident a.i. recevant la distinction du PNUD.

Dans le cadre des Journées Béninoises de l’Evaluation (JBE), qui se tiennent à Cotonou du 30 juin au 02 juillet 2014,  le PNUD a été doublement honoré ; d’abord en tant qu’institution, puis à travers la personne de François Corneille Kedowide, Conseiller régional en Suivi Evaluation au Centre régional du PNUD à Addis, pour l’expertise et l’appui qu’il apporte au Gouvernement du Bénin.

Parmi les dix lauréats, dont le Ministre de l’Evaluation des Politiques Publiques et des Programmes de Dénationalisation, Monsieur Antonin Dossou, a voulu reconnaître officiellement les mérites, il est à noter entre autres la Coopération allemande, la Coopération danoise, l’Ambassade de l’Afrique du Sud, le Bureau du Premier Ministre de l’Ouganda et des experts en évaluation.

S’adressant aux lauréats, le Président de la République du Bénin, Boni Yayi, a déclaré :
« Cette distinction n’est que le témoignage de notre gratitude à votre endroit. »

Organisée depuis 2010, les JBE sont à leur 3ème  édition.  Le thème retenu cette année est intitulé « L’évaluation au service de l’accélération de la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement ».

Madame Odile Sorgho-Moulinier, Représentant Résident a.i. du PNUD a indiqué, que l’évaluation est au cœur des processus de planification et de prise de décision au niveau du PNUD. C’est la raison pour laquelle, l’institution dont elle a la charge, s’est fait un devoir d’accompagner le Gouvernement béninois dans toutes les étapes du processus du développement de la fonction évaluative au Bénin, depuis l’organisation des premières Journées Béninoises de l’Evaluation en 2010, à ce jour.

Elle a, par ailleurs, mis l’accent sur l’approche participative, qui doit guider la gestion publique. Cela permettra à chaque acteur (Gouvernement, élus nationaux et locaux, société civile, secteur privé et médias) de pouvoir jouer un rôle actif dans la mise en œuvre des politiques, mais aussi de participer à leur suivi / évaluation.  « Nous restons convaincus que c’est là la bonne démarche pour qu’à partir de l'évaluation d'interventions spécifiques relatives à la gouvernance, l'éducation, la santé, l’agriculture, des étapes essentielles soient franchies afin que l’on puisse tirer les meilleurs enseignements vers une amélioration progressive de la vie des gens », a-t-elle affirmé.

Enfin, se référant à l’actualité nationale, elle a fait quelques exhortations :  « Le succès de la mobilisation des partenaires pour le financement du développement du Bénin, lors de la table ronde de Paris, nous commande, en la matière, de tirer les leçons des exercices d’évaluation menés jusqu’ici en matière de mise en œuvre des politiques, programmes et projets, pour transformer en réel développement ce nouvel élan qui vient d’être impulsé au niveau du pays.»

Une communication inaugurale sur le thème « l’évaluation au service de l’accélération de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement » a été présentée par le Professeur Géro Amoussouga, Ministre à la Présidence de la République, chargé de la coordination des politiques de mise en œuvre des OMD  et des Objectifs de Développement Durable (ODD). Ce dernier a mis l’accent sur trois aspects de l’évaluation au service des OMD à savoir (i)  l’évaluation de la philosophie conceptuelle des OMD, (ii) la mise en œuvre des OMD et leur impact sur les populations et enfin (iii) l’évaluation des besoins des OMD.

Le Ministre Antonin Dossou a informé les participants que, 2015 a été retenue comme Année Internationale de l’Evaluation. Les participants aux JBE, gouvernants, décideurs, gestionnaires d’évaluation et autres ont indiqué solennellement soutenir l’initiative d’EvalYear et déclaré 2015 comme l’Année Internationale de l’Evaluation.