Lancement de la formation d’une nouvelle promotion d’entrepreneurs agricoles

04 juil. 2014

imageVue partielle des nouvelles recrues pour la formation en entrepreneuriat agricole. Credits photo: PNUD Benin

Ils sont au total 80 jeunes à démarrer ce jour la formation de six mois en entrepreneuriat agricole, sous l’accompagnement technique du Centre Régional Songhaï.  Cette formation s’inscrit dans le cadre des activités du projet de Promotion de l’Entrepreneuriat Agricole  (PPEA), initié par le gouvernement pour relever le défi de l’emploi des jeunes et des femmes, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et de la réduction de la pauvreté surtout dans les zones rurales au Bénin.

Pour marquer cette rentrée solennelle en formation, Monsieur A. Marcel de Souza, Ministre en charge du Développement, Madame Tatiana Yabi Mama, Représentant le  Ministre en charge de la Microfinance, de l’Emploi des Jeunes, le Frère Godfrey Nzamujo,  Directeur du Centre Régional Songhaï et  Madame Odile Sorgho-Moulinier,  Représentant Résident a.i. du PNUD ont, en tant que partenaires du projet, rencontré les bénéficiaires pour exprimer leurs attentes vis-à- vis d’eux, mais aussi pour galvaniser leur moral.

Le processus de sélection de ces jeunes, venus de tous les départements du Bénin,  a été rappelé par Monsieur Mathias Pofaji, Directeur National du projet. Il ressort que 353 candidatures ont été reçues et 100 personnes retenues à la suite d’un entretien, au nombre desquels 81 ont répondu présents à la formation, soit  67% d’hommes et 14% de femmes.

Le Bénin dispose d’énormes potentialités dans le domaine agricole notamment 80% de terres arables, dont à peine 20% sont exploitées. L’une des mesures prises par le gouvernement pour les valoriser et résoudre en partie le problème du chômage des jeunes, a expliqué le Ministre en charge du Développement, est la promotion de l’entrepreneuriat agricole à travers le recrutement, la formation, l’incubation puis l’installation des jeunes.

 « Nous sommes motivés pour relever le défi agricole au Bénin. [….] Vous pouvez nous faire confiance », a affirmé Dorine Adjibodou, la porte-parole des apprenants.

Le Directeur du Centre Régional Songhaï a insisté sur le travail laborieux et la discipline, qui doivent caractériser ces jeunes. « La formation que nous allons vous transmettre sera à la fois technique mais aussi une manière d’être, de se comporter pour que vous soyez  plus tard autonomes et que votre ferme marche bien », a-t-il précisé.

Madame Sorgho-Moulinier a noté avec satisfaction que, dans le cadre du PPEA, deux sites de formation et de production agricole ont été créés et rendus opérationnels à Kétou et Zagnanado. En outre, 200 jeunes ont été déjà formés et ont démarré leurs propres entreprises agricoles. Elle a félicité et encouragé  les nouveaux  stagiaires  et plus particulièrement les femmes, qui sont parmi eux, à braver tous les défis pour aller au bout de leur formation. « Je vous invite à faire preuve de responsabilité, de citoyenneté, d’abnégation, de loyauté et d’ardeur au travail tout au long du processus afin de profiter pleinement de cette occasion, qui fera  de vous des créateurs et non des demandeurs d’emplois », a-t-elle déclaré.

La Représentante du Ministre en charge de la Microfinance a, quant à elle, montré tout l’engagement de son ministère vis-à-vis du PPEA, qui se traduit par une synergie d’actions à travers l’élaboration des plans d’affaires des jeunes gestionnaires de ferme dont une centaine déjà disponibles, avec l’appui du Projet d’appui à l’installation des Business Promotion Centers (BPC).

Pour finir, le Ministre en charge du développement a rassuré cette nouvelle promotion d’entrepreneurs agricoles du soutien du gouvernement, ceci à travers la mise à disposition des intrants et machines agricoles à prix subventionnés, un appui financier de 500.000 Fcfa pour faciliter leur accès à la terre, à l’issue de leur formation.