Le Bénin classé au 165 ème rang dans le Rapport sur le développement humain 2014

12 sept. 2014

Madame Rosine Sori Coulibaly, Représentant Résident du PNUD, le Ministre en charge du developpement et le Ministre en charge des OMD et ODD au lancement du RDH 2014

Le Rapport sur le développement humain 2014 (RDH) a été  lancé ce jour à Cotonou par le Ministre en charge du développement, le Ministre en charge des OMD et ODD et Madame le Coordonnateur du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Bénin. Selon le rapport, la lutte contre la pauvreté doit être intensifiée et des politiques appropriées mises en œuvre, pour que les dernières avancées en matière de développement soient préservées.

Le RDH 2014, intitulé « Pérenniser le progrès humain : réduire les vulnérabilités et renforcer la résilience », indique qu'entre 2000 et 2013, l'Afrique subsaharienne a connu le second taux le plus élevé de progression sur l'Indice de développement humain (IDH), qui combine les avancées dans les domaines du revenu, de la santé et de l'éducation.

« Au Bénin, malgré un regain de croissance soutenue depuis 2012, autour de 5,5% en moyenne, la pauvreté monétaire ne recule pas. Les progrès en termes de réduction de la pauvreté non monétaire ne sont pas encore suffisants pour marquer une évolution forte de l’indice de développement humain ces dernières années », a souligné Madame Rosine Sori Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD.

Sur 187 pays, le Bénin est classé au 165 ème rang avec un Indice de développement humain de 0.476 contre 0.436 en 2013. De 1980 à 2013, l’IDH du Bénin est passé de 0.287 à 0,476, soit une augmentation annuelle moyenne d'environ 1,54 %. Les facteurs qui justifient cette performance sont notamment  l'espérance de vie à la naissance, qui est passée de 47,3 ans en 1980 à 59,3 ans en 2013 et la durée moyenne de scolarisation a augmenté de 2,6 ans.
Selon le rapport, le Bénin a donc progressé en valeur absolue en termes d’IDH, mais cette progression n’est pas plus rapide que la progression globale pour permettre une évolution de son classement en valeur relative.

Le rapport indique en outre que, près de 585 millions de personnes, soit l'équivalent de 72 pour cent de la population du continent africain, vivent en situation de pauvreté multidimensionnelle – marquée par des carences cumulées en matière d'éducation, de santé et de niveau de vie – ou risquent de retomber dans la pauvreté. Ces groupes ne connaissent en général aucune amélioration de leur niveau de vie parce que leur participation politique, leurs moyens d'existence et d'accès aux services sociaux de base sont limités. De plus, même sortis de la pauvreté, ils seraient susceptibles d’y retomber dans à la faveur d’une crise.

Grâce à une « approche de cycle de vie », le rapport examine la façon dont les vulnérabilités évoluent tout au long de la vie. Ainsi, les périodes de la vie où les individus sont plus fragiles par rapport aux risques de la vie sont ciblées pour le développement de réponses appropriées. Aussi, les périodes de vie couvrant l’enfance, notamment les premiers 1 000 jours de la vie d'un enfant, l’adolescence ou encore le passage de l'école au travail, la vieillesse ou le passage du travail à la retraite, sont identifiées comme particulièrement importantes. Les obstacles rencontrés au cours de ces périodes peuvent s'avérer particulièrement difficiles à surmonter et provoquer des impacts à long terme.

Notant que 77 pour cent de la population du continent, des jeunes pour la plupart, sont en situation d'emploi précaire.  

Le rapport encourage les pays d'Afrique subsaharienne à adopter des politiques visant au plein emploi et à s'assurer que la croissance économique soit génératrice d'emplois, tout en portant une attention particulière à la qualité et la sécurité de ces derniers. La création d'emplois décents demeure d'une importance cruciale pour obtenir une réduction substantielle de la pauvreté et le renforcement de la cohésion sociale. Par ailleurs, des politiques appropriées sont indispensables pour lutter contre les vulnérabilités et construire la résilience face aux chocs.

Au Bénin, à travers la politique holistique de protection sociale, des interventions stratégiques du gouvernement peuvent être identifiées comme concourant au renforcement de la résilience pour faire face aux vulnérabilités du cycle de vie. On peut citer, entre autres, les politiques de gratuité dans les domaines de l’éducation (frais de scolarité, cantines, etc.) et de la santé (césarienne, paludisme, vaccination, etc.) et le développement du régime d’assurance maladie universelle (RAMU). Dans le domaine de l’emploi, notamment des jeunes, des initiatives importantes ont été lancées depuis quelques années.

Madame Rosine Sori Coulibaly a réitéré l’engagement du PNUD au Gouvernement du Bénin, à continuer ses efforts pour l’accompagner à promouvoir l’employabilité des jeunes à travers l’entrepreneuriat agricole, tout en recommandant la lecture du rapport à tous les acteurs du développement humain durable.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe