Favoriser l’accès du Bénin au Fonds Vert pour le Climat

8 mars 2016

La protection des berges contre l'élevation du niveau de la mer et l'érosion côtière nécessite des financements pour la réalisation d'infrastructures structurantes. Photo : PNUD Bénin

Le financement des programmes et projets pour faire face au changement climatique constitue un défi pour les pays les moins avancés comme le Bénin. En vue de renforcer les capacités nationales en matière de planification, d’accès et de gestion des financements dédiés au changement climatique,  le programme de préparation Bénin au Fonds Vert pour le Climat a été lancé le 8 mars 2016 par le Ministre en charge des Changements Climatiques, Théophile C. Worou.

Il s’agit d’un programme global appuyé par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Institut des Ressources Mondiales (World Resources Institute, WRI). Il est entièrement financé par la République Fédérale d’Allemagne à travers son Ministère Fédéral de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sûreté Nucléaire (BMUB).

M. Worou s’est réjoui du fait que le Bénin soit choisi au même titre que huit autres pays (la Colombie, le Salvador, le Ghana, les Iles Fiji, le Nepal, l’Ouzbekistan, le Kenya et les Philippines)  pour bénéficier de ce programme, dont l’une des actions phares est l’élaboration d’une loi sur les changements climatiques pour disposer d’un cadre législatif réglementaire de gestion des changements climatiques au Bénin.

Le programme de préparation de l’accès du Bénin au Fonds Vert pour le Climat est d’un coût global de 1,56 millions de dollars US dont 931 255$ US sous la gestion du PNUD. Il s’exécutera sur deux ans à partir de cette année 2016.

L’analyse de la situation des changements climatiques au Bénin révèle que le pays est vulnérable au changement climatique. On note une hausse de la température de 1,1 ° C depuis 1960, une  baisse des précipitations par endroit et une augmentation dans certains autres, une baisse de rendements agricoles de l’ordre de 3 % à 18 %.

Le Gouvernement du Bénin a initié ces dernières années, plusieurs réformes notamment ; la création d’un Ministère en charge de l’Environnement et des changements climatiques avec une Direction Générale des changements climatiques ; la création d’un Comité National sur les Changements Climatiques (CNCC) et la création du Fonds National pour l’Environnement et le Climat (FNEC), une entité nationale de mise en œuvre du Fonds d’adaptation. Il a préparé et adopté bien d’autres documents de stratégies et programmes pour renforcer sa résilience aux changements climatiques et contribuer aux efforts internationaux de réduction des émissions des gaz à effet de serre, principaux responsables des dérèglements climatiques. Mais, la mise en œuvre efficace de ces stratégies et programmes nécessite des financements d’une ampleur qui dépassent les capacités internes du pays.

« C’est pour soutenir les efforts consentis par le Bénin et faciliter la mobilisation des ressources aux fins de la lutte contre les changements climatiques, que le PNUD et le PNUE ont accepté d’apporter leur appui à la formulation du projet et à sa mise en œuvre », a souligné le Représentant Résident Adjoint du PNUD, Gilbert Poumangué. Il a remercié l’Allemagne pour la confiance au PNUD et au PNUE dans l’accompagnement du gouvernement du Bénin pour la formulation et la mise en œuvre du projet.

Le Directeur Général des Changements Climatiques, Djibril Ibila a présenté les activités du programme formulé sur la base des besoins spécifiques identifiés par les acteurs nationaux. Au bout de deux ans, cinq principaux résultats sont attendus: (i) Des institutions nationales renforcées pour l’accès au financement lié au  climat ; (ii) des acteurs clés sont mieux sensibilisés aux enjeux des changements climatiques et sur la nécessité de les intégrer dans la planification et la budgétisation nationale ; (iii)  les cadres politiques, stratégiques et réglementaires sur les changements climatiques sont renforcés et les changements climatiques sont intégrés de manière transversale dans les politiques, stratégies et budgets de développement ; (iv) les capacités des acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux pour préparer, évaluer et suivre les projets sont renforcées et (v) les outils d’aide à la prise de décision sont renforcés.

Le lancement du programme de préparation du  Bénin au Fonds Vert pour le Climat a connu la participation de plusieurs personnalités notamment de la Directrice du Programme Mondial de préparation d’Accès au fonds Vert pour le Climat, Claudia Ortiz, des experts du PNUE et du PNUD, des cadres des ministères sectoriels (environnement, énergie, agriculture, économie et finances), des banques et collectivités locales.

 

Contact information

Isidore Agbokou, Team Leader  Développement Durable & Croissance inclusive – isidore.agbokou@undp.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe