Concertation des acteurs pour une conservation durable de la biodiversité dans les Parcs de l’Entente

26 mai 2016

Des antilopes (Hippotragus equinus koba) s'abreuvant à une mare dans le parc Pendjari

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Appui aux Parcs de l’Entente (PAPE), le Conseil Technique de Suivi tient du 25 au 27 mai 2016 à Cotonou sa session annuelle pour échanger sur les actions de conservation des aires protégées et de développement local au niveau du complexe WAPO (parcs W-Arly-Pendjari-Oti-Kéran-Mandouri).

Cette rencontre réunit l’ensemble des acteurs et des parties prenantes au Programme, les administrations de tutelle en charge des aires protégées du complexe WAPO, les équipes de mise en œuvre des trois composantes du programme et autres initiatives en cours dans le complexe ainsi que les partenaires techniques et financiers.

Les travaux de la session ouverts par Madame Sidonie Houndonougbo, Directrice de Cabinet du Ministre béninois du Cadre de Vie et du Développement Durable porteront sur la mise en œuvre des activités, l’élaboration de rapports, la communication, les mécanismes de résolution des conflits et sur l’évaluation des acquis du Programme, afin de mieux définir les perspectives.

Le complexe WAPO abrite la quasi-totalité des espèces de grands mammifères, de carnivores, d’oiseaux, de la savane soudanaise d’Afrique de l’ouest. Face à l’accroissement de la population et aux besoins humains sans cesse croissant induisant une pression continue sur les terres, la végétation, la faune et les eaux, il était urgent d’agir pour conserver ces écosystèmes du WAPO. 

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et l’Union européenne soutiennent depuis 2012 l’initiative des Gouvernements du Bénin, du Burkina Faso, du Niger et du Togo dans la gestion durable et coordonnée des aires protégées du complexe WAPO (W, Arly, Pendjari, Oti-Kéran-Mandouri) ainsi que de leurs ressources naturelles et végétales à travers la mise en place du Programme d’Appui aux Parcs de l’Entente (PAPE).

Monsieur Gilbert Poumangué, Représentant Résident Adjoint du PNUD au Bénin a invité les participants) à mener des analyses approfondies des acquis de cette deuxième phase qui tend vers son terme, et les perspectives, afin de formuler des recommandations appropriées qui permettront au conseil Ministériel,  de définir les orientations et stratégies en vue d’une gestion harmonisée des ressources du complexe.

Monsieur Joël Neubert, Représentant la délégation de l’Union européenne au Bénin a, quant à lui, mis l’accent sur durabilité des actions de préservation des ressources naturelles au niveau du complexe WAPO.

Le PAPE a pour objectif de renforcer la conservation des écosystèmes du complexe WAPO avec une perspective régionale, et une optimisation des bénéfices pour la population riveraine. La composante 1 de ce Programme est portée par l’UEMOA, qui assure la viabilité économique de la conservation au niveau régional et une meilleure coordination induisant une mutualisation et des économies d’échelle sur le complexe.

Au plan régional, la mise en œuvre de la composante 2 du Programme, à savoir la gestion coordonnée plus efficace et viable au niveau des institutions nationales des aires protégées du complexe WAPO est assurée par le PNUD, avec le bureau pays du Burkina Faso agissant comme chef de file. La composante 3 qui concerne la promotion des actions et investissements de conservation durable au niveau local communautaire est portée par la SNV, RONGEA-ONG, APIDA et GRET-ONG.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe