Le Gouvernement du Bénin et le PNUD ensemble pour renforcer la résilience aux changements climatiques dans le secteur de l’énergie

12 sept. 2016

Le développement des énergies renouvelables contribuera à limiter le rechauffement climatique. Crédits photo : PNUD Bénin

Offrir aux populations un meilleur accès à des sources d’énergies renouvelables et protéger les ressources forestières, c’est la finalité du « Projet de Renforcement de la résilience du secteur de l’énergie aux impacts des changements climatiques au Bénin, dénommé PANA Energie», dont le document a été signé le 8 septembre 2016 par le Gouvernement du Bénin et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

 « La situation énergétique du pays est caractérisée par une difficulté d’accès des populations à des ressources énergétiques suffisantes, stables, durables et à moindre coût », a affirmé Monsieur Abdoulaye Bio Tchané, Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement. Au Bénin, la demande en énergie est assez forte. Elle est évaluée à 1369 GWh (demande Totale) pour 217 MW (besoin de Pointe) en 2015 et à 1978 GWh (demande Totale) pour 314 MW (besoin de Pointe) en 2020. Elle pourrait atteindre 2883 GWh (demande Totale) pour 457 MW (besoin de Pointe) en 2025.

Pour le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, « le déficit énergétique du Bénin ne peut être comblé uniquement par des énergies fossiles. Ceci serait en contradiction avec les engagements du Bénin à la COP 21 à Paris et dommageable aux efforts de lutte contre les changements climatiques ». Il s’est réjoui de procéder à la signature du document de projet, qui aborde la question énergétique dans une vision prospective et en cohérence avec les politiques et stratégies du Gouvernement du Bénin.

Le projet PANA Energie sera mis en œuvre sur une période de cinq (5) ans à travers trois (03) axes d’intervention notamment: (i) le renforcement des capacités d'adaptation des acteurs du secteur d'énergie au changement climatique ; (ii) le développement de nouveaux cadres politiques énergétiques et les stratégies et mesures d'adaptation aux changements climatiques qui devraient être intégrées dans ces politiques et stratégies au niveau national et dans les secteurs vulnérables identifiés par PANA-Energie ; (iii) la réduction de la vulnérabilité au climat des sources d'approvisionnement en énergie au Bénin à travers la protection des bassins versants, des zones forestières exploitées fournissant les populations en énergie, et des centres de production et de distribution d’électricité. Il s’agira d’évaluer la vulnérabilité de ces zones et de prendre des mesures impliquant toutes les parties concernées afin de protéger ces sources d’énergie. De plus, il soutiendra le développement de sources de production d’énergie alternatives pour les communautés les plus vulnérables.

Monsieur Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Bénin a, dans son intervention, indiqué que le projet PANA Energie «  contribuera à la suppression des principales barrières institutionnelles, politiques et financières et de celles relatives aux capacités individuelles et connaissances qui ne facilitent pas une gestion effective des risques climatiques pour ce secteur ». Ce projet vient répondre à la seconde intervention prioritaire d’adaptation aux changements climatiques identifiée en 2008 par le pays, après avoir ratifié en juin 1994  la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) ; un acte par lequel le Bénin s’est engagé, aux côtés des autres Nations du monde, à assurer sa part de responsabilité en matière d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et de développement de mesures d’adaptation des populations aux effets des changements climatiques.

Monsieur Coulibaly a salué le respect des engagements pris par le Gouvernement et rassuré de l’appui du PNUD aux activités de développement du Bénin.

Le coût global du projet PANA Energie est estimé à 39 570 000$ US. Il est cofinancé par le Gouvernement du Benin, le Fonds pour l’Environnement Mondial (8 000 000 $US), l’ONG Good Planet, la Communauté Electrique du Bénin et le PNUD. Il sera exécuté dans 17 communes /municipalités à savoir : Cotonou, Porto-Novo, Covè, Zagnanado, Djidja, Dassa-Zoumè, Savalou, Savè, Ouèssè, Djougou, Natitingou, Tanguiéta, Toukountouna, N'Dali, Pèrèrè, Kalalé et Kandi.

Le  document de projet a été signé par le Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines, le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement et le Représentant Résident du PNUD au Bénin, en présence du Ministre chargé du Cadre de Vie et du Développement durable.

 

Contact information

Isidore Agbokou, Team Leader Développement Durable & Croissance inclusive / PNUD – isidore.agbokou@undp.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe