Célébration de la Journée Internationale de la Paix au Bénin : un appel collectif lancé pour l’atteinte des ODD et la paix

 De jeunes scouts sensibilisés sur les Objectifs de Développement Durable et la Paix. Crédits photo: PNUD Bénin

C’est à travers une conférence publique organisée par la Coalition Nationale pour la Paix et le Centre Panafricain de Prospective Sociale avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), que le Bénin, à l’instar de la communauté internationale a célébré la Journée Internationale de la Paix sur le thème : « Les Objectifs de Développement Durable : composantes de la paix». 

Les manifestations officielles ont été présidées par Monsieur William Comlan, Directeur de Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Représentant le Gouvernement en présence du Professeur Albert Tevoedjre, Président du Centre Panafricain de Prospective Sociale, de Madame Fatoumatou Batoko Zossou, Présidente de la Coalition Nationale pour la Paix et de Monsieur Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Bénin. « Le thème de cette journée nous interpelle et nous amène à réfléchir à la situation de notre pays, qui heureusement connaît une tradition de paix que nous devons nous efforcer  de pérenniser », a déclaré M. Comlan. Il a exhorté tous les acteurs à un effort collectif pour que les ODD soient atteints.

« L’arbre de la paix ne pousse que sur le terreau de la bonne gouvernance, de la sécurité alimentaire, de la santé, de l’éducation, de l’assainissement,…de la réduction des inégalités,… », a laissé entendre Madame Fatoumatou Batoko Zossou, Présidente de la Coalition Nationale pour la Paix. Pour y parvenir, elle a insisté sur la nécessité d’investir dans les ressources humaines, dans l’éducation des jeunes, des filles et des adultes.

Monsieur Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD a affirmé, pour sa part, que le Bénin jouit depuis le renouveau démocratique d’une paix reconnue par tous. « Cet acquis mérite d’être renforcé et sauvegardé pour les générations futures qui ont besoin de poursuivre l’œuvre de développement dans la Paix et la sérénité », a-t-il ajouté. Il a porté à l’attention de l’assistance l’appel lancé par le Secrétaire général de l’ONU aux gouvernements et aux citoyens du monde entier pour se concentrer sur les Objectifs de Développement Durable, et s’est réjoui des dispositions prises par le Gouvernement dans le cadre de l’élaboration de son Programme d’Action et de la Stratégie Nationale de l’intégration des 17 Objectifs de Développement Durable pour les cinq prochaines années. Il a enfin invité tous les acteurs de la vie sociale, politique et économique à persévérer dans l’effort de dialogue permanent et de compréhension mutuelle.

Face à la pauvreté et au chômage grandissant des jeunes, la paix peut être menacée. Le Professeur Tevoedjre propose une nouvelle approche préventive, intitulée « Initiative africaine d’éducation à la paix et au développement par un autre chemin ». Cette approche passe par « le dialogue interreligieux et interculturel autour des besoins pressants de développement, la réalisation concrète d’infrastructures sociocommunautaires».  C’est dans cette logique que sur « l’Initiative africaine d’éducation à la paix et au développement par un autre chemin », chrétiens, musulmans et fidèles des religions endogènes, toutes obédiences confondues du Bénin, ont décidé d’ériger dans la commune de Seme-Kpodji un centre de santé à Kpoguidi, un village frontalier avec le Nigeria. Il souhaite que des initiatives pareilles se reproduisent dans d’autres villages du Bénin.

Enfin, une communication sur « les ODD, piliers de la paix », présentée par Ginette Mondongou Camara, Economiste Principale du PNUD a permis de démontrer comment le développement inclusif et durable est favorable à la paix. L’exposé a été suivi de riches débats.

Les manifestations commémoratives de la Journée Internationale de la Paix, édition 2016 se poursuivent pendant une semaine avec la diffusion à travers les médias des messages de paix et des sensibilisations des populations à une culture de paix, à travers les 77 communes du Bénin.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe