Célébration au Bénin de la Journée Internationale de la Paix 2017

21 sept. 2017

De jeunes scouts béninois suivant attentivement la présentation sur le thème de la Journée Internationale de la Paix 2017. Crédit photo : PNUD Bénin

Le Bénin est considéré dans la sous-région ouest africaine comme un havre de paix, mais cette paix mérite d’être préservée et consolidée. C’est sous le signe de la sensibilisation sur le thème « Ensemble pour la paix : Respect, dignité et sécurité pour tous », que la journée Internationale de la Paix a été célébrée ce jour 21 septembre 2017 à Cotonou par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en collaboration avec le Centre Panafricain de Prospective Sociale (CPPS) et la Coalition Nationale pour la Paix (CNP).

Ce thème met à l’honneur la campagne Ensemble, une initiative mondiale des Nations Unies qui favorise le respect, la sécurité et la dignité pour toute personne forcée par les circonstances à fuir son domicile à la recherche d’une vie meilleure.

Madame Huguette Akplogan Dossa, Peace Lady 2017, a montré toute l’importance de la paix en mettant l’accent sur la création d’un environnement de justice et d’équité pour que chaque citoyen puisse avoir le respect mutuel et être protégé en toute dignité. Elle a exhorté chacun et tous à être des artisans de paix en tout temps et en tout lieu.

« Sans la Paix, aucune œuvre humaine n’est réalisable. Tout autant que la paix conditionne le développement, nous devons continuer à rechercher les meilleures solutions, qui favorisent un développement équilibré et profitable à tous », a déclaré M. Gilbert Poumangué, Représentant Résident Adjoint du PNUD. Il a invité tous les acteurs de la vie sociale, politique et économique à persévérer dans l’effort de dialogue permanent et de compréhension mutuelle.

Pour faire toucher du doigt certaines menaces à la paix dans la société, de jeunes scouts ont présenté un sketch très évocateur. Pour une affaire banale entre l’enfant d’un immigré et celui d’un autochtone, ce dernier menace de matraquer puis de chasser l’étranger. La leçon finale véhiculée à travers ce sketch est la nécessité de l’acceptation des migrants pour le respect et la dignité de tous.

« Il ne saurait avoir de paix, lorsque le voisin meurt de faim », alors qu’on a la possibilité de l’aider à survivre, a laissé entendre le Représentant du Professeur Albert Tévoedjrè, Président du CPPS. On peut aussi préserver la paix par un autre chemin et c’est ce à quoi s’attèle le CPPS à travers le dialogue interreligieux et interculturel, et la réalisation d’infrastructures sociocommunautaires au profit des populations venant de diverses confessions religieuses dans plusieurs localités du Bénin.

La célébration officielle au Bénin de la Journée Internationale de la Paix a connu une forte participation des Organisations de la société civile, du scoutisme béninois et des conducteurs de taxi motos communément appelés Zemidjans. Ces derniers constituent des messagers de la paix et l’ont démontré lors des dernières élections au Bénin en promouvant la paix à travers des messages de sensibilisation inscrits au dos de leurs uniformes. Ils ont suivi avec beaucoup d’attention la communication sur le thème de la journée et se disent engagés pour sensibiliser leurs pairs.  

Grâce à l’appui du PNUD, la Coalition Nationale pour la Paix a été installée en 2011 et joue un rôle de veille permanente de la paix au Bénin. Outre les démembrements au niveau départemental et communal, la CNP a un bureau national composé de treize personnalités, des représentants des confessions religieuses (Imam, prêtre, pasteur et tête couronnée), des représentants d’ONG, des médias, de l’Assemblée nationale et du Gouvernement. Le Représentant de la Coalition, M. Christophe Kougnanzondé a fait le point des actions menées par cette instance depuis son installation. Comme à l’accoutumée, la Coalition envisage de mener une campagne de sensibilisation d’un mois sur toute l’étendue du territoire national en invitant les populations à cultiver chaque jour des comportements de paix.

Contact information

Ibouraima Yankpe : ibouraima.yankpe@undp.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe