Vers une loi sur les changements climatiques au Bénin

14 oct. 2017

L'adaptation des agriculteurs aux changements climatiques est plus qu'un défi car leur survie dépend essentiellement de l'exploitation des ressources naturelles. Crédit photo : PNUD Bénin/ Elsie Assogba

Face aux effets néfastes des changements climatiques sur les moyens d’existence, il est nécessaire d’initier une loi pour accroître la résilience des populations à court, moyen et long terme. C’est dans ce cadre qu’un séminaire parlementaire a été organisé du 9 au 11 octobre 2017 à Porto-Novo par le Projet de préparation au Fonds Vert pour le Climat financé par le Ministère Fédéral Allemand de l’Environnement, de la Protection de la Nature, de la Construction et de la Sureté Nucléaire et mis en œuvre avec l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et du Word Resource Institute (WRI).

Ce séminaire a réuni plus d’une soixante de députés de la 7ème législature venant des différents groupes parlementaires et des membres de l’administration parlementaire sous la présidence de l’Honorable Eric Houndété, 1er Vice-Président de l’Assemble nationale et de Jean-Michel Abimbola, Président du Réseau des Parlementaires sur le Climat, l’Environnement et le Développement Durable (RPB-CEDD). Il a permis d’informer, de sensibiliser les parlementaires sur les enjeux et les risques liés aux changements climatiques au Bénin et les actions en vue d’une meilleure riposte nationale. Au terme des travaux, une feuille de route a été élaborée et fixe trois étapes vers le vote de la proposition de loi sur les changements climatiques au Bénin.

Le Bénin est exposé à plusieurs risques climatiques notamment les vents violents, qui endommagent les habitats et les infrastructures ; les sécheresses sévères qui détruisent le biotope et rendent les terres incultes induisant un faible rendement agricole, et les inondations graves et catastrophiques à l’origine des pertes de récolte. Les secteurs les plus affectés par les changements climatiques sont l’agriculture, les ressources en eau, la biodiversité et foresterie, la zone côtière et les établissements humains, la santé humaine et animale.

Selon les prévisions climatiques, si rien n’est fait pour contrer les effets des changements climatiques dans le domaine agricole par exemple, à l’horizon 2025, le rendement du maïs pourrait baisser de 6% dans les zones de production, le riz de 25% et le niébé de 15%, ce qui entrainerait une insécurité alimentaire.

La loi sur les changements climatiques va tracer le cadre et mettre en place une politique participative destinée à organiser et assurer la convergence des efforts de toutes les forces vives de la nation – citoyens, entreprises, pouvoirs publics, collectivités décentralisées ‒ pour faire face aux effets et conséquences négatifs des changements climatiques. Elle mettra l’accent sur la politique d’adaptation, sans négliger les efforts subséquents dans le domaine de l’atténuation.

Monsieur Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Bénin a rappelé quelques engagements pris par le Bénin en signant et en ratifiant un certain nombre d’instruments internationaux dont : (i) la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) ; ii) la Convention d’Abidjan sur la protection des côtes ; iii) l’Accord de Paris.  Il s’est réjoui de l’initiative de la loi prise par le Gouvernement pour prévenir, protéger et gérer les effets néfastes des changements climatiques, à court, moyen et long terme.  « La tenue de ce séminaire d’imprégnation sur la loi apparaît donc comme un tournant décisif pour corroborer les différents efforts consentis non seulement par le PNUD mais aussi pour tous les acteurs et parties prenantes du Bénin au climat en appui aux efforts du Gouvernement », a -t-il indiqué.

Les travaux du séminaire conduits sous la responsabilité de l’Honorable Jean-Michel Abimbola, Président du Réseau des Parlementaires sur le Climat, l’Environnement et le Développement Durable ont connu quatre communications : i) la problématique des changements climatiques au Bénin ; ii) le Projet de préparation du Bénin à l’accès au Fonds Vert pour le Climat : principaux résultats ; iii) le processus d’élaboration et d’assurance qualité de la loi sur les changements climatiques au Bénin ; iv Avant-projet de loi sur les changements climatiques au Bénin (motifs, contenu et innovations).

L’avant-projet de loi sur les changements climatiques au Bénin a été élaboré dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Préparation du Bénin au Fonds Vert pour le climat.  Pour l’assurance qualité de son contenu avant sa présentation aux députés, le projet a eu recours à l’expertise de juristes de haut niveau, magistrats, huissiers, notaires, des cadres des Ministères de la Justice et du Cadre de vie, des climatologues, chercheurs, des ingénieurs forestiers, des planificateurs et économistes du Ministère du Plan et du Développement.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe