Allocution de Odile Sorgho-Moulinier, Représentant Resident a.i. du PNUD à l’occasion du lancement officiel du Rapport National sur le Développement Humain 2015

7 juin 2016

Mesdames, Messieurs,

Avant tout propos, permettez-moi, d’adresser aux plus hautes autorités béninoises toute la gratitude de l’institution que j’ai l’honneur de représenter, pour avoir permis la tenue de la présente cérémonie et qui, une fois encore témoignent de l’intérêt qu’elles portent aux questions du développement humain. Je tiens tout particulièrement à exprimer ma gratitude au Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement ainsi que du Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la pêche pour avoir accepté de co-présider cette cérémonie qui représente une nouvelle opportunité de partage et d’enrichissement sur le paradigme du développement Humain Durable. C’est également le lieu de saluer les nombreux invités ici présents pour avoir sacrifié une partie de leur temps précieux pour prendre part à la présente cérémonie.

C’est pour moi un réel plaisir que d’être présente à vos côtés ce jour, pour annoncer la publication du Rapport national sur le développement humain Edition 2014/2015 dont le thème, comme vous l’aurez déjà remarqué, est : «Agriculture, Sécurité alimentaire, Développement humain au Bénin». Le thème de la 10e édition du Rapport national sur le développement humain est particulièrement d’actualité. Alors qu’il vient de se doter d’un nouveau régime au terme d’un processus démocratique réussi, le Bénin, à l’instar de tous les pays du monde, s’apprête à rentrer de plain-pied dans la mise en route des Objectifs de développement durable (ODD) qui remplacent désormais les Objectifs du Millénaire pour le développement depuis le 1er Janvier 2016. En effet, adopté en septembre 2015 par l’Assemblée générale des Nations Unies, les ODD comprennent 17 Objectifs de développement durable ambitieux et intégrés, visant notamment à l’éradication de la pauvreté et de la faim dans le monde à l’horizon 2030. Les ODD traduisent une vision transformative de l’économie pour des modes de production et de consommation durables et intègrent les trois dimensions du développement durable que constituent l’économique, le social et l’environnemental. Le grand défi qui s’ouvre devant nous, comme tous les autres pays du monde, porte désormais sur l’intégration des ODD dans les politiques et stratégies nationales ainsi que son appropriation par tous les acteurs institutionnels et la société civile.

Mesdames et Messieurs,

Le Rapport que nous nous apprêtons à lancer est le produit final d’un long processus entre les diverses parties prenantes. Tout d’abord le sujet abordé dans ce rapport a été retenu conjointement par les structures gouvernementales et le Programme des Nations Unies pour le développement, dans une démarche participative avec l’inclusion d’organisations de la Société civile. C’est aussi le fruit du travail de recherche assidu, du dévouement, des conseils, des contributions et du soutien de nombreuses personnes dont il faut saluer ici publiquement la participation.

Je commencerai par les directions et services techniques des deux Ministères cheville-ouvrière qui n’ont ménagé aucun effort pour accompagner les équipes opérationnelles dans la fourniture des données statistiques ayant sous-tendu les recherches et les analyses. Je veux nommer le Ministère du Plan et du développement, et le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la pêche. Une mention spéciale à l’Institut National de la statistique, aux équipes nationales de consultants dont l’expertise pointue ont permis de finaliser le présent Rapport. Je mentionnerai aussi le Département des Politiques et stratégies du Bureau du PNUD à Cotonou, je saluerai enfin, l’effort, oh combien louable, des équipes de relecture comprenant d’éminents Professeurs, anciens Ministres et autres chercheurs dont la qualité des remarques et suggestions ont grandement contribué à améliorer le contenu de ce Rapport.

Monsieur le Ministre d’Etat,

Avec votre permission, je voudrais insister sur l’importance que revêt l’institutionnalisation des Rapport nationaux sur le développement pour le Programme des Nations Unies pour le développement à travers le monde entier. Pour le PNUD, les RNDH représentent d’importants piliers de son travail de soutien aux gouvernements et aux Etats en matière de politique et de stratégies de développement. A cet effet, l’objectif principal des rapports est d’informer le public et de lancer des actions qui contribueront à résoudre les problèmes de développement humain les plus préoccupants. Les RNDH contribuent aussi de façon significative à renforcer la capacité statistique et analytique nationale, et constituent un média important permettant d’atteindre les buts fixés par la communauté internationale dans le cadre des ODD.

Les RNDH sont des rapports nationaux non seulement parce qu’ils s’élaborent dans le pays mais aussi parce qu’ils constituent la synthèse d’investigations diverses qui concilient différentes sensibilités se trouvant dans le pays. Une fois reliés aux mécanismes de coopération de développement, les RNDH constituent une base analytique pour la formulation de programmes de soutien aux pays et à leurs gouvernements afin d’accélérer le progrès du développement humain.

Après avoir traité successivement des thématiques de la pauvreté, du rôle des femmes, de la création d’emplois durables, de la gouvernance, de la décentralisation, du financement du développement, du VIH-Sida, de la Responsabilité Sociale, Corruption, de la Sécurité humaine, le RNDH 2014/2015 aborde le thème : «Agriculture, Sécurité alimentaire, Développement humain au Bénin». Au regard des nombreuses menaces auxquelles le Bénin doit faire face en la matière, le choix de ce thème vient à point nommé et vise à approfondir les interrelations entre l’agriculture, la Sécurité alimentaire et le développement humain.

Les analyses du Rapport arrivent à la conclusion que nous devons concentrer nos efforts sur des stratégies qui mettent l’homme au centre de l’action, qui mettent l’être humain à l’abri du besoin, qui le libèrent de la peur, qui lui offrent, enfin, la possibilité et l’opportunité de vivre dignement et aussi longtemps que possible. Le Rapport soutient que si l’agriculture est bien pensée et sous-tendue par des politiques et stratégies adéquates, elle ne manquera pas d’impacter positivement la lutte contre la faim et l’insécurité alimentaire, mais aussi l’accès des populations aux moyens économiques et sociaux contribuant ainsi au développement humain.

J’ai foi que ce rapport contribuera à stimuler un débat public de haut niveau sur l’urgence à relever les défis qu’impose la planification du développement prenant en compte la Sécurité humaine. Aussi, suis-je persuadée que l’opérationnalisation du concept du développement humain durable par le biais de l’agriculture et de la sécurité alimentaire sera au cœur de l’action du gouvernement dans les années à venir afin que, à jamais, la faim soit éradiquée au Bénin.

Je vous remercie.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe