Allocution de M. Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Bénin, Chef de file des PTF, au lancement officiel du processus d’élaboration du Plan National de Développement (PND) 2018-2025

28 avr. 2017

M. Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Bénin. Crédit photo : PNUD Benin

Mesdames, Messieurs,

C’est un réel plaisir pour moi de prendre la parole en ma qualité de Chef de file des Partenaires Techniques Financiers à l’occasion de cet atelier de lancement du processus d’élaboration du Plan National de Développement (PND), qui est une étape importante dans la gestion de la planification stratégique du Pays. Au nom des Partenaires Techniques Financiers, je voudrais remercier le Gouvernement de nous avoir associés à ce processus et de marquer ainsi sa confiance dans la dynamique de notre partenariat.

Je voudrais également saluer toutes les organisations parapubliques, du secteur privé, de la société civile, qui ont bien voulu honorer de leur présence l’évènement. Votre présence met en lumière le caractère inclusif et participatif digne d’un exercice aussi important que l’élaboration d’un Plan National de développement. 

Mesdames, Messieurs,

Les expériences du développement lors des quinze (15) dernières années à travers la mise en œuvre de la Stratégie de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté a permis à un certain nombre de pays de faire des progrès notables. Toutefois, des limites sont vite apparues dans cette approche basée sur la réduction de la pauvreté. En effet, à l’instar de la plupart des pays africains, le Bénin reste confronté aux défis relatifs à la pauvreté et à l’exclusion, au déficit persistant en infrastructures, aux défis environnementaux émergents et au défi du financement du développement. Ce bilan mitigé des Stratégies de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté (SCRP) sur la base des résultats d’évaluation, révèle également des difficultés structurelles importantes, une inadaptation du cadre conceptuel de la planification du développement. Ce constat a amené plusieurs pays de la sous-région de l’Afrique de l’Ouest à changer d’option en matière de planification en adoptant la formule de Plan national de développement, véritable outil de pilotage holistique et structuré autour des principales problématiques de développement durable.

En plus de ces éléments que je viens d’évoquer, le contexte international de développement suggère un changement qualitatif dans l’approche pour la planification du développement au Bénin. En effet, depuis le 1er Janvier 2016, les Objectifs de Développement Durable (ODD) sont entrée en vigueur après l’adoption par les Etats membres de l’Organisation des Nations Unies de l’Agenda 2030 en remplacement des anciens Objectifs du Millénaire pour le développement. Pour un pays comme le Bénin, l’avènement des ODD et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine offre une opportunité au Pays pour procéder aux réformes et pour renforcer ses politiques et stratégies nationales. ll y a eu également l’accord sur le climat après la tenue de la COP 21 qui a permis au monde entier d’accomplir un pas important vers l’arrêt des dérèglements climatiques et de ses effets dévastateurs.

Rappelons qu’antérieurement aux processus DSRP, le Bénin disposait d’une longue et riche pratique historique en matière de planification du développement. Après les Plans d’Etats des années 70 et 80, le Bénin fait partie des tout premiers pays ayant réalisé à la fin des années 90, selon une approche hautement participative, les Etudes Nationales des perspectives de développement à long terme (NLTPS) qui ont abouti à l’adoption par le Gouvernement de la Vision Bénin Alafia 2025.

Mesdames, Messieurs,

L’élaboration d’un plan de développement est un exercice de questionnement et d’approfondissement des analyses portant sur les systèmes productifs, le degré de développement du capital humain, la pertinence/efficacité des politiques publiques, etc. C’est également une opportunité pour préciser et inscrire les transformations structurelles et les processus pour des gains rapides dans certains domaines des ODD dans une vision temporelle ambitieuse confortant les options stratégiques du PAG et les points de repères à atteindre en matière de développement durable inclusif.

Par ailleurs, l’approche participative qu’il sous-tend est primordiale pour dégager : (i)les diagnostics différenciés et partagés selon les secteurs et les principales problématiques de développement, ii) les défis majeurs à relever et les axes stratégiques répondant aux grands défis globaux et sectoriels à relever à moyen et long terme.

L’élaboration du PND, devrait permettre à chaque béninoise et béninois, à chaque acteur de la société civile et du secteur privé et à tous les partenaires au développement d’avoir une réponse très claire aux trois questions suivantes :

  • (1)   Que faire pour se rapprocher le plus de la Vision Bénin Alafia 2025 ?
  • (2)   Comment le faire pour consolider la croissance, diversifier ses sources et la mettre durablement au service de la réduction de la pauvreté et de l’atteinte des ODD?
  • (3)   Quel serait le meilleur séquençage pour assurer la rationalisation des efforts de planification du développement du pays ?

Le PND, prolongement de l’horizon ambitieux du PAG dans le cadre d’un document stratégique de huit ans permettra d’inscrire la réponse à ces questions et les choix stratégiques des projets phares et réformes motrices du PAG dans une perspective dynamique de transformations économiques, sociales et environnementales.

Le PND en prenant en compte la Sécurité Humaine, chaînon manquant des précédents documents et source du couplage enregistré entre croissance économique et pauvreté, permettra au pays de disposer d’un document de planification reposant sur les trois piliers clés que sont la croissance économique, la lutte contre la pauvreté et la sécurité humaine nécessaires pour garantir une bonne marche vers la vision 2025, la réalisation des ODD et de l’agenda 2063 et une meilleure opérationnalisation du PAG 2016-2021. Cette opérationnalisation sera très facilitée et son suivi plus aisée  à travers la programmation pluriannuelle que lui offre ses Plans Quadriennaux d’opérationnalisation.  Aussi, la structuration du PND telle que prévue et présentée aidera-t-elle à régler les problèmes de synergies entre le niveau sectoriel et central mais aussi ceux existants entre les niveaux central et décentralisé.

Les Partenaires sont engagés à appuyer de manière collaborative, efficiente et coordonnée, le processus d’élaboration du PND et par la suite sa mise en oeuvre. Le processus doit avoir un mécanisme adéquat pour sa conduite pour la disponibilité d’un document à temps et de qualité. Ils espèrent que son cadre institutionnel de mise en œuvre et de suivi-évaluation puissent permettre la tenue périodique d’une revue Partenaires-Gouvernement devant favoriser l’atteinte de résultats significatifs de développement et un cadre mutuel de redevabilité.

Je vous remercie de votre aimable attention.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe