Demonstration du fonctionnement de la cabine de désinfection contre la covid-19. Crédit photo: PNUD Bénin / Fanny Damiano



Au Bénin, le premier prototype d’une cabine de désinfection hybride (fonctionnant à l’énergie solaire ou au courant conventionnel) avec sélection automatique à l’entrée au moyen d’un thermomètre infra-rouge vient d’être réalisé pour protéger la population contre la propagation de la CoVID-19 sur les lieux publics.

Conçue grâce à la collaboration entre les chercheurs du Laboratoire de Physique de Rayonnement (LPR) de la Faculté des sciences et Techniques (FAST) de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) et le Laboratoire d’accélération du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la cabine de désinfection permettra de limiter non seulement la propagation de la Covid-19 mais aussi celle d’autres maladies comme la grippe.  Elle est composée d’une cabine de désinfection sans contact, à jet de vapeur « chlorée », équipée d’un thermomètre infra-rouge pour activer l’ouverture automatique des portes d’entrée aux personnes ayant une température corporelle inférieure à 38°C.

La mise en œuvre des mesures barrières notamment : (i) la limitation des déplacements et surtout des interactions sociales ; (ii) le port obligatoire de masques ; (iii) le lavage systématique des mains à l’eau et au savon et (iv) le respect de la distanciation physique d’au moins un mètre, est renforcée à l’entrée de certains lieux publics (banques, pharmacies, certaines institutions de la République, centres commerciaux, institutions internationales, etc.) par le contrôle de la température corporelle par des agents de sécurité.

Mais, on observe plusieurs insuffisances dans sa mise en œuvre, ce qui entrave l’efficacité attendue de ladite mesure :

  • la difficulté pour les agents de faire appliquer la mesure de sélection à l’entrée aux responsables et /ou autorités ;
  • la partialité des agents de sécurité dans la mise en œuvre de la mesure ;
  • l’inexistence d’un tel dispositif à l’entrée de la plupart des lieux publics notamment les marchés, les hôpitaux, les Ministères et structures publiques, certains lieux publics très fréquentés. Pour les quelques endroits où ce dispositif existe, il n’en demeure pas moins que les agents de sécurité connaissent des difficultés pour empêcher les personnes ayant des températures corporelles non conformes à y accéder.

Par ailleurs, selon les recherches, le Coronavirus peut survivre plusieurs heures sur différentes surfaces, sa durée de survie étant de 12 heures sur les vêtements. Face à ce constat et à la nécessité d’accompagner les efforts du gouvernement dans la lutte contre la propagation de la Covid-19, l’application sans faille de ce contrôle de température à l’entrée et la désinfection des vêtements restent d’importants défis à relever.

La cabine désinfectera toutes les personnes apparemment saines (personnes ayant moins de 38°C) et limitera la circulation du virus dans l’espace qu’elle protègera. Elle renforcera davantage la protection contre la CoVID-19 des personnes ayant passé le portique automatique lorsque celles-ci respectent les mesures barrières que sont le port du masque et la distanciation physique. Le lavage systématique des mains à l’eau et au savon se fera avant l’entrée dans le champ du thermomètre infrarouge avec un lave main automatique hybride interagissant avec les personnes, réalisé en collaboration avec les chercheurs de l’Ecole Polytechnique de l’Université d’Abomey-Calavi (EPAC)

Les tests d’expérimentation de ce prototype de cabine de désinfection démarreront dans les prochains jours.

Merci de partager avec nous vos commentaires et des innovations qui permettront de renforcer le soutien au Gouvernement dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

Icon of SDG 03

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global