Vue partielle des participants à la 4ème session du Comité local de mise en oeuvre du projet Commune du Millénaire de Bonou. Credit photo: PNUD Bénin


Mis en place pour une meilleure appropriation du projet par les acteurs locaux et la pérennisation des acquis, le comité local de mise en œuvre du projet Commune du Millénaire de Bonou (PCM-Bonou) a tenu le 17 mars 2020 dans la salle de conférence de la Mairie sa 4ème session statuaire. Cette session a permis d’apprécier le niveau de mise en œuvre des activités programmées en 2019 et de valider les grands axes du Plan de travail de 2020.

« Nous avons fait beaucoup de choses ensemble, qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie des populations de Bonou. Je voudrais vous féliciter pour vos engagements respectifs et vous prier de veiller au bon fonctionnement de tout le dispositif du projet et des réalisations physiques mises en place », a déclaré Monsieur Isidore Agbokou, Team Leader de l’Unité Développement Durable et Croissance Inclusive du PNUD.

Dans le Plan de Travail Annuel 2019, le PCM-Bonou s’est engagé à relever trois défis principaux à savoir: le renforcement de la promotion des chaînes de valeur agricole ; (ii) l’amélioration de la résilience des producteurs et (iii) l’amélioration de l’efficacité de la gouvernance locale.

Le bilan des réalisations de 2019 a été présenté par Monsieur Guy Loueke, Chef d’équipe du projet PCM-Bonou.

En matière de renforcement de la promotion des chaines de valeur, les facilités apportées par le projet à travers la plateforme multifonctionnelle, les matériels, équipements de transformation agro-alimentaires et les renforcements de capacités ont contribué à réduire les pertes post récoltes et à accroître les revenus des éleveurs de volaille, pisciculteurs, producteurs de riz et de manioc. 270 jeunes ont été formés à l’entrepreneuriat agricole ; 850 personnes ont reçu un appui matériel et financier pour créer leurs entreprises. Près de 1800 bénéficiaires ont été encadrés et appuyés directement pour la promotion des activités génératrices de revenus à travers la valorisation de six centres de production créés par le PCM-Bonou.

En ce qui concerne l’amélioration de la résilience des producteurs, 1459 agriculteurs ont été sensibilisés sur les pratiques agricoles résilientes aux changements climatiques. Pour encourager l’entrepreneuriat féminin et appuyer l’installation des jeunes entrepreneurs agricoles, 2000 femmes ont bénéficié de micro-crédit en partenariat avec les Institutions de Microfinance et l’UNCDF. 96 jeunes producteurs sont en phase d’installation sur 10 ha déjà aménagés à Avlankanmè. Plus de 300 ha de plantations privées de palmier à huile financées par le PCM dans la commune. Près de 1000 emplois dont 512 emplois indirects ont été créés dans la commune grâce à la diversification agricole par la promotion des cultures pérennes.

Dans le cadre de l’amélioration de l’efficacité de la gouvernance locale, le taux de recouvrement des recettes budgétaires s’est accru grâce au guichet unique installé à la Mairie ; une amélioration de la desserte en eau potable et l’implication du conseil communal pour la dynamisation de la gouvernance des centres de production et de services installés par PCM-Bonou.

La mise en œuvre du PCM Bonou a souffert de l’instabilité politique caractérisée par la destitution consécutive d’au moins trois maires au cours des premières années de mise en place du projet.  Les prochaines élections communales au Bénin sont prévues pour le mois d’avril 2020. Dans cette perspective, le Directeur national du projet, Monsieur Roger Tohoundjo, s’est adressé aux jeunes et aux sages, membres du comité local en ces termes : « Vous avez tous les atouts pour continuer la réussite du projet. Que les préoccupations politiques ne remettent pas en cause les acquis du projet». Il a exhorté les jeunes à être de vrais Ambassadeurs de la Commune.

Le Maire de la Commune de Bonou, Monsieur Julien Afohounha, a remercié les partenaires du PCM-Bonou, le Gouvernement, le Japon principal bailleur de fond du projet et le PNUD pour la transformation économique et sociale et surtout la satisfaction des besoins essentiels de la population de Bonou. Il s’est engagé avec l’équipe communale à tout mettre en œuvre pour la pérennisation des acquis du projet.

Bonou a des atouts culturels et touristiques que les jeunes et sages souhaitent valoriser à travers l’appui du PCM dans la mesure du possible ou d’autres projets de la commune.

Sous la présidence du Maire de la commune, le comité local de mise en œuvre du PCM-Bonou est composé des différentes couches sociales (association de jeunes, sages et notables, femmes, artisans, etc.) et d’autres acteurs de développement de la commune (cadres des services décentralisés et déconcentrés de l’Etat).

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global