Exposition de jus de fruits produits par les Jeunes filles du Centre de formation Sonagnon de Bonou. Elles ont pu accroître leurs productions grâce au microcrédit reçu. Crédit photo : PNUD Bénin



L’accès aux produits et services financiers constitue un levier pour l’autonomisation des femmes. Près de 1500 femmes, membres des coopératives appuyées par le Projet Commune du Millénaire de Bonou (PCM Bonou) ont bénéficié de microcrédits pour accroître leurs productions et mieux se positionner sur le marché.

A la date du 18 juin 2020, un montant de 48 600 000 Fcfa a été débloqué au profit de 1403 personnes soit 1123 femmes et 280 hommes. Le montant des microcrédits reçus par coopérative varie de 500 000 à 5 millions de Fcfa. L’objectif visé pour la période 2019-2020 est de soutenir 2000 femmes dans la commune de Bonou. Etant donné que chaque femme vit dans un foyer d’au moins 5,7 personnes, ces microcrédits pourront impacter 11 400 personnes au cours de cette période.

Dans le souci de favoriser l’épanouissement socio-économique des femmes de la commune de Bonou, le PCM a installé dans plusieurs arrondissements des moyens de production modernes, des unités de transformation agroalimentaire fonctionnant à base d’énergie solaire, des unités de production végétale, animale et halieutique. Depuis lors, les tâches traditionnelles de concassage et de broyage des noix, céréales et fruits sont devenues mécanisées. Les femmes arrivent à transformer par semaine au moins 5 tonnes de manioc, moudre 3 tonnes de maïs et traiter 8 tonnes de régime de noix de palme.

Mais malgré ces progrès, des contraintes subsistent et entravent leurs efforts notamment en matière de promotion des activités génératrices de revenus. Il s’agit de l’insuffisance des fonds de roulement. Les coopératives ne sont pas souvent en mesure d’assurer une production régulière faute de moyens financiers pour s’approvisionner en matière première suffisante, afin de faire tourner à plein régime les machines. En conséquence, elles ont de difficultés à satisfaire les demandes de plus en plus croissantes de leurs produits.

A la suite des discussions entre le Fonds d’Equipements des Nations Unies (FENU/UNCDF) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), il est apparu nécessaire de développer un partenariat entre ces deux agences des Nations Unies pour favoriser l’inclusion financière des femmes. C’est dans cette logique que l’UNCDF à travers l’initiative MicroLead a facilité l’accès des bénéficiaires du PCM Bonou aux microcrédits et a développé leurs capacités en termes de gestion budgétaire prévisionnelle.

Par ailleurs, MicroLead a accompagné aussi bien les groupements des Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC) à mieux s’organiser et sécuriser leur épargne tout en les aidant à bénéficier des crédits, que les Prestataires de Services Financiers (Systèmes financiers décentralisés/Institutions de microfinance) à collecter l’épargne rurale auprès de ces groupements de femmes tout en leur permettant de bénéficier d’autres opportunités de crédit et en leur donnant une éducation financière pour mieux valoriser les crédits obtenus.

Le Projet Commune du Millénaire de Bonou (PCM-Bonou) est mis en place en janvier 2016 grâce au partenariat entre le Gouvernement du Bénin, le Japon et le PNUD. La Direction nationale du projet est assurée par le Centre de Partenariat et d'Expertise pour le Développement durable (CePED). D’un coût global de 7 600 000 US $, le projet entend contribuer à l’atteinte de plusieurs Objectifs de Développement Durable (ODD). Il couvre les cinq (5) arrondissements que compte la commune de Bonou à savoir Afamè, Atchonsa, Damé-Wogon, Hounviguè et Bonou pour une population de 44.430 habitants.

Exposition de riz étuvé par la coopérative Shilo, qui a bénéficié aussi de microcrédit. Crédit photo: PNUD Bénin

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global