Séance de formation des jeunes entrepreneurs agricoles sur le cluster agricole à Kétou. Crédit photo : PNUD Bénin


Dans le cadre de la mise en œuvre du
Projet de Développement de l’Agrobusiness au Bénin (PDAB) par le Gouvernement du Bénin (Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche) avec l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), plus de 700 jeunes hommes et femmes entrepreneurs agricoles sélectionnés au sein des Agences Territoriales de Développement Agricole (ATDA) des pôles 4, 5 et 6 sont formés sur l’outil cluster agricole dans le but de faciliter leur accès aux marchés.

L’étape de l’Agence Territoriale de Développement de l’Agriculture (ATDA) N° 6 a connu le jeudi 18 juin 2020 le lancement officiel de la formation au Centre de Promotion de l’Entrepreneuriat Agricole de Kétou par M. Gaston Dossouhoui, le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche en présence de Mme Lucie A. Sessinou, la Maire de Kétou nouvellement élue et de M. Bouri Jean Victor Sanhouidi, Représentant Résident a.i. du PNUD au Bénin.

« Je voudrais saluer l’initiative de cette formation, une des rares opportunités offertes aux jeunes et aux femmes entrepreneures pour aborder avec détermination et stratégie la racine du problème de leur emploi dans le secteur de l’agriculture », a déclaré M. Sanhouidi. Il a exhorté les stagiaires à monter leurs propres clusters avec d’autres entrepreneurs dans le respect des filières agricoles promues par le Gouvernement.

Le Cluster agricole est un modèle de structuration et de décision dans l’entreprise orienté sur la maîtrise du marché. Il permet à l’entreprise d’être aux normes et de résister au temps. Il facilite les liens d’affaires entre agrégés directs (petits producteurs/jeunes entrepreneurs) et agrégateurs (Organisations paysannes et entreprises), qui ont des intérêts communs à sauvegarder. Il mobilise les jeunes entrepreneurs bénéficiaires du projet engagés sur les maillons production, transformation et commercialisation des filières palmier à huile, riz, maïs, ananas, œuf, poisson et viande.

« A travers le PDAB, nous avons reçu des appuis techniques sur les outils de gestion comptable d’une entreprise, d’élaboration des plans d’affaires et un accompagnement à la formalisation de nos entreprises », a affirmé Huguette Dossa, porte-parole des bénéficiaires.  Elle a au nom de ses pairs remercier les partenaires du PDAB pour les ressources mises à leur disposition, qui contribueront à l’accroissement de leurs revenus et à la création de la richesse nationale.

Au Bénin, l’agriculture fait face à trois principaux défis : (i) satisfaire le droit des citoyens à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; (ii) s’assurer que les ressources de base demeurent productives et (iii) contribuer à résoudre la question de l’employabilité des jeunes. C’est dans ce contexte que le PDAB a été lancé en mai 2018 pour promouvoir les chaînes de valeur agricoles grâce à de véritables startups du secteur agricole capables, à court et moyen terme, de contribuer substantiellement à la création d’emplois décents et durables.

Le Directeur National du Projet, Macaire Fabossou, a présenté quelques résultats dudit projet.  Il s’agit notamment de :

  • la sélection de 775 entrepreneurs agricoles pour bénéficier de l’appui du PDAB. Ces derniers ont reçu déjà différentes formations notamment en entrepreneuriat et en fiscalité ;
  • l’accompagnement d’une première vague de 450 entrepreneurs à l’élaboration de leurs plans d’affaires, l’établissement des états financiers et leur formation sur les outils de gestion comptable et financière. Ces derniers s’apprêtent à défendre leurs plans d’Affaires devant les banques pour bénéficier de crédits ;
  • la mise en réseau des entrepreneurs agricoles pour le partage d’expériences et la promotion de leurs produits.

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a insisté sur la motivation indispensable pour exercer le métier agricole et le changement de mentalité des jeunes d’une manière générale, qui pensent que le paradis est ailleurs. « Vous êtes le patron de vous-même et de votre entreprise. Vous allez produire, transformer et mettre vos produits sur le marché. Une fois que vous avez la motivation, nous sommes tenus de vous apporter des éléments de structuration, de gestion de vos entreprises, de vous apporter des outils qui vous permettent de résister au temps ». Il les a invités au développement de partenariat et à travailler en groupe pour conquérir le marché.

D’un coût global de 8 700 000 US$ dont une contribution de 8 000 000 US$ du Gouvernement du Bénin, 400 000 US$ du PNUD et 300 000 US$ du Gouvernement indien, le PDAB couvre la période de 2018 à 2021. Il cible les petits producteurs, les jeunes et les femmes promoteurs de petites et moyennes entreprises agricoles sur toute l’étendue du territoire nationale à travers les Pôles de Développement Agricole (PDA). Les principaux appuis du PDAB se font à travers la formation, l’appui-conseil et l’accès aux intrants critiques.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global