Remise d'attestation de fin de formation à une détenue de la prison civile d'Abomey par le Régisseur

Ils sont deux cents personnes, jeunes, hommes et femmes détenus à la prison civile d’Abomey à bénéficier de formation pratique en vue de leur réinsertion post-carcérale dans le cadre du Projet d’Appui à l’Amélioration de l’Accès à la Justice et de la Reddition des Comptes (PAAAJRC), mis en œuvre par le Gouvernement avec l’appui du PNUD.

Pour couronner les compétences acquises dans les domaines de la fabrication de savon (solide, liquide et en poudre), d’eau de javel et de bijoux en perles, des attestations professionnelles ont été officiellement remises aux récipiendaires le 13 février 2019 à Abomey.

« Un détenu qui quitte l’établissement pénitentiaire, sans savoir comment subvenir à ses besoins vitaux, parce qu’il n’a pas de ressources et ne sait sur quel réseau social compter, est enclin à la récidive. C’est pour cela qu’à travers le PAAAJRC, il a été organisé ces sessions de formation pour que les détenus puissent, au sortir de leur incarcération, exercer des activités génératrices de revenus », a affirmé le Directeur Adjoint de Cabinet du Ministre de la Justice et de la Législation, Monsieur Karel Coffi Dogue. Il a exhorté les récipiendaires à l’exploitation judicieuse des kits de formation mis à leur disposition.

Le porte-parole des récipiendaires a remercié tous les partenaires du Gouvernement pour leur contribution au mieux-être des prisonniers. Il poursuit : « Nous avons appris qu’à Parakou, un ex prisonnier qui a suivi cette formation, emploie aujourd’hui plus de 12 personnes dans sa micro entreprise qui lui assure une indépendance financière. Nombreux sont ceux qui, parmi nous, nourrissent la même ambition après notre sortie. Cela nous préservera de l’appât du gain facile et de tous autres actes répréhensibles et nous épargnera les affres de la prison ».

Le régisseur de la prison civile d’Abomey, représentant le Directeur Général de l’Agence Pénitentiaire du Bénin, s’est dit convaincu que cette formation améliorera les conditions de vie des récipiendaires volontaires, qui s’adonneront aux métiers appris après leur sortie.  « L’important lot de stocks de savons, d’eau de javel et de perles fabriqués par les détenus à l’intérieur de la prison, témoigne de ce que la formation a été bien assimilée » a-t-il poursuivi.

Le PAAAJRC appuie l’Agence Pénitentiaire du Bénin pour le développement de programmes d’assistance sociale, de réinsertion et de lutte contre la récidive à travers la formation des détenus des établissements pénitentiaires à la fabrication du savon, d’eau de javel et de bijoux en perles, l’appui à l’installation des ateliers de formation dans les établissements pénitentiaires et le renforcement du cadre de suivi des activités génératrices de revenus.

Faisant le bilan des résultats du projet dans ce cadre, le Directeur National dudit Projet, Monsieur Flavien Sossou a indiqué que 207 détenus ont été formés en 2017 en fabrication de savon dans la seule maison d’arrêt de Cotonou. Deux (2) des détenus formés en 2017 ainsi que trois autres formateurs ont aidé à former 2091 autres détenus en 2018 dont 128 femmes, 14 agents de l’administration pénitentiaire et 64 mineurs en fabrication de savon et d’eau de javel. Par ailleurs, 198 détenus dont 39 hommes et 41 mineurs ont été formés en fabrication de bijoux en perles par des professionnelles rompues à la tâche.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global