Photo de famille des artisans formés dans le cadre du projet ARCH et qui ont reçu leurs attestations de fin de formation. Crédit photo : PNUD Bénin/ Yves Menard


Les artisans ayant bénéficié du volet Formation du projet Assurance pour le renforcement du capital Humain (ARCH) ont reçu leurs parchemins le vendredi 18 février 2022 au Chant d’Oiseau de Cotonou en présence de Madame Véronique Tognifode, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, de Monsieur Modeste T. Kérékou, Ministre des Petites, Moyenne Entreprises et de la Promotion de l’Emploi et de Monsieur Aoualé Mohamed Abchir, Représentant Résident du PNUD au Bénin.

Sur les 327 artisans ayant bénéficié de mise à niveau de leurs compétences techniques en menuiserie-aluminium ; électricité-bâtiment ; peinture-bâtiment ; électricité photovoltaïque à relâche et plomberie, 171 ont été appuyés par le PNUD.

En effet, suite à la signature, le 30 septembre 2021, du document de projet d’assistance préparatoire de mise à niveau des capacités pour un meilleur accès à l’emploi des jeunes des métiers de l’artisanat, du tourisme, de l’hôtellerie et de l’aménagement du cadre de vie au Bénin, avec l’Agence Nationale de Protection Sociale (ANPS) sous tutelle du Ministère des Affaires Sociales, le PNUD a entamé le soutien au déploiement de la composante formation du projet renforcement du capital humain (ARCH).  Ce projet d’assistance préparatoire vise à soutenir à termes l’élaboration d’un projet de mise à niveau des artisans des corps de métiers prioritaires au profit d’une meilleure employabilité des jeunes. Il s’est concentré essentiellement sur les métiers du second œuvre du bâtiment.

Approche de mise en œuvre 

La méthodologie adoptée pour cette expérimentation de formation comprend l’identification des corps de métiers prioritaires, l’identification des déficits en compétences dont les artisans desdits corps font montre, la mise à niveau d’un nombre restreint d’artisans (176), dans des conditions idéales d’apprentissage technique, et l’établissement d’un projet de généralisation qui assurerait une compétitivité internationale aux artisans béninois en vue de leur pleine participation aux opportunités d’emplois offerts par les projets privés et publics offerts par les différents Programmes d’Actions du Gouvernement (PAG) dans leurs divers domaines.

Le site de construction des logements sociaux de Ouèdo a servi de cadre pour cette expérimentation, où l’entreprise PNHG a mis en place une Académie de formation pour veiller à l’assurance qualité de la prestation des intervenants sur le site. Grâce à un partenariat entre l’ANPS et cette dernière, et suivant un processus d’identification impartial et rigoureux des participants, 171 artisans répartis dans les métiers de la plomberie-bâtiment, de l’électricité-bâtiment, du carrelage et de la peinture ont suivi de la part d’experts-formateurs, les notions et techniques nouvelles et essentielles à une meilleure performance dans leurs professions. Une pédagogie où l’accent est mis sur l’essentiel à connaître pour mieux réaliser les phases pratiques en ateliers et en situation réelle a été mise en œuvre. Cette pédagogie a permis en 40 heures de théorie et de pratiques, de mettre à niveau un groupe homogène d’à peu près huit (8) artisans par semaine.

Quel changement induit ?

Au terme des deux mois d’accompagnement, on note qu’environ 21% d’artisans formés sont déjà recrutés en tant qu’ouvriers sur l’un des grands chantiers du gouvernement et environ 40% se sont constitués en association pour mieux profiter de diverses opportunités et offrir leur main d’œuvre.

Slide
Slide
Slide
Slide

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global