Le Représentant Résident a.i. du PNUD au Bénin en train d'arroser un plant de cocotier qu'il venait de mettre en terre à la place de Togbin. Crédit photo: PNUD Bénin

 

La Journée Mondiale de l’Environnement (JME) célebrée ce 5 juin 2020 au Bénin sur le thème : « C’est le temps de la nature. La biodiversité, source de préoccupation urgente et existentielle », a été l’occasion d’attirer l’attention des populations sur la perte de la biodiversité et l’urgence de préserver les écosystèmes terrestres, marins et aquatiques.

Les manifestations officielles de cette journée au Bénin ont été marquées par la mise en terre de près de 800 plants de cocotiers sur une superficie de 5 ha à la plage de Togbin dans la commune d’Abomey-Calavi.

« La perte de la biodiversité, le déboisement et la dégradation de nos forêts impactent de façon directe et palpable les communautés à la base et l’humanité toute entière à travers l’effondrement des systèmes alimentaires et sanitaires, la perturbation de chaînes d’approvisionnement entières et l’amenuisement des opportunités économiques offertes par les réserves biologiques », a souligné M. Bouri Jean Victor Sanhouidi, Représentant Résident a.i. du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Bénin. Il a évoqué la nécessité d’agir aujourd’hui plus qu’hier pour protéger et restaurer la biodiversité pour que l’humanité et les générations futures puissent profiter de sa valeur indéniable du point de vue environnemental, biologique et génétique, social, économique, scientifique, culturel, etc.

Plusieurs projets appuyés par le PNUD notamment le projet Forêts Galeries, projet Forêt sacrée, Projet Biomasse Electricité et PANA-Energie s’investissent dans la protection de l’environnement et la préservation de la biodiversité à travers la sauvegarde des réserves forestières existantes, le reboisement et les plantations d’arbres. M. Sanhouidi a réitéré la disponibilité du PNUD à accompagner le Gouvernement dans la construction du développement équilibré et durable de l’espace national.

M. José Tonato, Ministre du Cadre de Vie et du Développement a, quant à lui, rappelé les initiatives préservation et de restauration de la biodiversité en cours dans le cadre du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). « Le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable a entrepris plusieurs actions qui portent entre autres sur l’épuration périodique des plantes envahissantes des franges d’eau libre, la mobilisation d’équipements et d’infrastructures, l’éducation et le renforcement des capacités des acteurs et la surveillance des aires communautaires de conservation de la biodiversité (ACCB) d’Adjamé (Djakotomey), du Lac Toho (Lokossa, Athiémé et Houéyogbé), de Naglanou (Athiémé) et de la Bouche du Roy (Grand-Popo). En plus de ces aires existantes, le Ministère a entamé la création de trois (03) autres. Il s’agit des aires communautaires de conservation de la biodiversité du Chenal Gbaga (Grand-Popo), Avlékété-Djègbadji (Ouidah) et la Mare aux crocodiles de Tannou (Aplahoué) », a -t-il indiqué. Par ailleurs, un montant de 268 millions de francs a été mobilisé pour des activités génératrices de revenus au profit de 32 coopératives, soit 500 personnes réparties sur les aires de conservation de la biodiversité, afin de réduire la pression sur les ressources naturelles et d’améliorer efficacement les conditions de vie des populations riveraines. Face aux statistiques alarmantes de perte de la biodiversité aussi bien sur le plan mondial que national, le Ministre Tonato a appelé à la prise de conscience de chaque citoyen et au changement de comportement.

La célébration de la JME a été couplée avec le reboisement par les forces para publiques et militaires. «Cette initiative vise à marquer l’engagement des forces militaires et paramilitaires dans la lutte pour la reconstitution du couvert forestier de notre territoire national et la protection de l’environnement », a laissé entendre le Chef d’Etat Major Général, le Contre-Amiral Jean Baptiste Aho.

La cérémonie a connu la participation du Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable accompagné des membres de son Cabinet, du Représentant Résident a.i. du PNUD, du Chef d’Etat Major Général des Armées, du Directeur Général des Eaux, Forêts et Chasse, du Représentant de la Mairie d’Abomey Calavi, des membres des Organisations non Gouvernementales et des Représentants des Partenaires Techniques et Financiers.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global