Un agent du Ministère de la Fonction Publique et du Travail recevant un usager dudit ministère

La revue du groupe sectoriel « Gouvernance administrative » au titre de l’année 2019 organisée ce jour à l’hôtel Azalai de Cotonou a permis de faire le point des évolutions enregistrées dans le secteur en 2018, de présenter les enjeux et perspectives ainsi que les indicateurs de performance retenus.

Sur 58 actions prévues en 2018, 50 ont été exécutées, soit un taux de réalisation de 86,21%. Selon le Directeur de la Programmation et de la Prospective du Ministère du Travail et de la Fonction Publique, « sur les 54 pays du continent africain suivi par la Fondation Mo Ibrahim en matière de gouvernance en Afrique, le Bénin a enregistré un score de 58,7 sur 100 et occupe le 13ième rang ». Par ailleurs, l’indice de perception de la gouvernance révèle un taux de 58,7 pour 100 contre une valeur cible de 60 pour 100.

« Dans de nombreux pays comme le Bénin, la faiblesse traduisant l’inefficacité du réseau administratif constitue un obstacle sur lequel viennent buter les plans de réforme pour le développement. Sachant que l’efficacité de l’administration réside principalement dans la capacité de la fonction publique à offrir des services de qualité, nous avons bien de raison d’être fiers, en tant que acteurs du présent groupe thématique, de nous engager pour une si noble cause, aux côtés du Gouvernement du Bénin », a affirmé M. Adama Bocar Soko, Représentant Résident a.i. du PNUD au Bénin, Chef de file des partenaires techniques et financiers (PTF) du secteur de la gouvernance administrative. Il a remercié le Gouvernement pour son leadership et sa disponibilité constante pour des échanges en vue de trouver des solutions innovantes pour une administration publique efficace, inclusive, transparente et redevable.

Le groupe sectoriel est axée d’une part, sur la dynamisation et la modernisation de l’administration publique et, d’autre part, sur le renforcement du dispositif de lutte contre la corruption sous la co-présidence du Ministre du Travail et de la Fonction Publique et du Représentant Résident du PNUD.

Dans le cadre de la dynamisation et la modernisation de l’administration publique, plusieurs réformes ont été opérées à savoir l’amélioration de l’efficacité des structures administratives, la modernisation de la gestion des ressources humaines de l’Etat, la promotion de la culture de bonne gouvernance et des valeurs citoyennes, le renforcement de l’application du cadre législatif et réglementaire de la gouvernance administrative.

En ce qui concerne le renforcement du dispositif de lutte contre la corruption, quatre (4) actions prioritaires ont été mises en œuvre : (i) la poursuite de l’instruction de tous les dossiers de corruption et autres infractions connexes, (2) la répression systématique des actes de corruption, (3) la promotion des actions de sensibilisation en matière de lutte contre la corruption et (iv) la révision de la loi N°2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin.

« Le gouvernement est résolument engagé dans la voie du développement et ne ménagera aucun effort pour y parvenir », a déclaré Madame Mathys Adidjatou, Ministre du Travail et de la Fonction publique. Elle a invité les membres du groupe sectoriel à faire en sorte que les données soient disponibles pour renseigner tous les indicateurs de performance.

Pour le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation, il est important que l’administration béninoise se modernise pour rester une administration au service des usagers. Malheureusement, la corruption est l’un des obstacles au développement du pays. Il a évoqué la détermination du Gouvernement à appliquer les sanctions pénales et administratives à l’encontre de tout agent de l’Etat reconnu coupable de corruption.

La revue sectorielle est un cadre de dialogue entre le Gouvernement, les PTF, la société civile et les autres acteurs œuvrant dans le domaine de la gouvernance administrative. Elle constitue l’un des mécanismes de mise en œuvre des actions prévues dans le cadre du Programme de Croissance pour le Développement Durable (PC2D) adopté en Conseil des Ministres le 21 mars 2018.

=============================

Pour de plus amples information, prière de contacter : Ibouraima Yankpé – ibouraima.yankpe@undp.org

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global