Le Représentant Résident du PNUD au Bénin remettant symboliquement un lot de matériels informatiques au Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Publique. Crédit photo: Roger Attemba/ PNUD Bénin


Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a offert le 15 mars 2022 à Cotonou un lot de matériels informatiques et équipements de bureau au profit des centres secondaires d’état civil de 05 communes du Bénin; ceci dans le cadre du Programme d’Appui à la Prévention des Conflits et l’extrémisme violent dans les zones frontalières du Bénin, du Burkina-Faso et du Togo.

Ce lot de matériels reçu en personne par le Ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Monsieur Alassane Seïdou est composé entre autres d’ordinateurs de bureau, d’imprimantes, de photocopieurs, de tables avec tiroir, d’armoires métalliques, de chaises en bois et de bancs et servira dans les centres secondaires d’état civil des communes de Boukoumbé, Cobly, Matéri, Natitingou et Tanguiéta. 

Pour Monsieur Aoualé Mohamed Abchir, Représentant Résident du PNUD au Bénin, les faits d’état civil, naissance, mariage et décès, sont importants dans la vie d’un être humain. Au-delà de ces préoccupations, les questions sécuritaires sont de plus en plus cruciales avec la montée en puissance des mouvements terroristes. Il est par conséquent impérieux d’avoir la capacité d’identifier tous les individus qui se meuvent sur le territoire national (nationaux comme étrangers), pour mieux prévenir la commission des actes criminels et, le cas échéant, avoir des éléments qui puissent faciliter les recherches.

« Le PNUD remercie le Gouvernement pour tout ce qui est fait dans le but de contribuer à l’amélioration de l’état civil. Je ne doute point que les bénéficiaires feront un bon usage de ce matériel pour pouvoir satisfaire les attentes des populations à la base par rapport aux faits d’état civil », a -t-il déclaré.

Le Ministre Alassane Seïdou a, quant à lui, remercié le PNUD pour ce geste et indiqué que cet appui dont bénéficie la Direction de l’État civil a pour mission de lutter efficacement contre les conflits et l’extrémisme violent en renforçant les capacités des acteurs communaux intervenant dans la production des actes d’état civil.

En effet, par arrêté en date du 06 février 2018, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a créé les centres secondaires d’état civil qui sont appelés à jouer un rôle très important dans l’enregistrement des faits d’état civil. De plus, des dispositions de la loi 2020-34, portant dispositions spéciales de simplification et de gestion dématérialisée de l’enregistrement des faits d’état civil ont évolué. La loi a en effet suscité et instauré de nouveaux mécanismes d’enregistrements des faits d’état civil. Ces nouveaux mécanismes conduisent à changer le mode d’enregistrement des naissances, aussi bien dans les centres principaux que dans les centres secondaires d’état civil.

Ainsi, il est apparu nécessaire de renforcer les capacités de chacun des acteurs impliqués dans la gestion des centres secondaires d’état civil sur leurs rôles et responsabilités tels que prévus par la loi. C’est pour cette raison que le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui à la prévention des conflits et de l’extrémisme violent dans les zones frontalières du Bénin, du Burkina et du Togo, a formé du 29 juin au 02 juillet 2021 à Natitingou une cinquantaine d’acteurs responsables impliqués dans la gestion de l’état civil au niveau des communes de Matéri, Cobly, Tanguiéta, Boukoumbé et Natitingou. Il s’agit principalement des maires ou leurs adjoints en charge de l’état civil, des chefs d’arrondissements, des chefs de services état civil, des secrétaires d’arrondissement, des agents de déclaration et des sage-femmes.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global