Vue partielle des femmes à la célébration de la Journée Internationale de la Femme 2017 au Palais des Congrès de Cotonou - Credit photo : PNUD Benin

 

Une cinquantaine d’acteurs nationaux de l’administration publique et des organisations de la société civile ont été formés du 12 au 14 février 2019 à Cotonou sur la Certification de la Promotion de l’Egalité du Genre (Gender Equality Seal) et l’introduction du processus dans le secteur public au Bénin.

Le label "Gender Equality Seal" est un processus de certification professionnelle, qui distingue les efforts fournis par les institutions à divers niveaux, pour concrétiser l’égalité entre les sexes. Créé par le PNUD, cet outil est destiné à accélérer les changements structurels en matière d’égalité de genre dans les pays, qui s’engagent dans le processus.

Le Rapport sur le Développement Humain en Afrique 2016 alerte de ce que les disparités entre les femmes et les hommes coûtent en moyenne environ 95 milliards de dollars US par an à l’Afrique Subsaharienne. Une cumulation de 105 milliards de dollars de pertes (soit 6 % du PIB régional) a été révélée en 2014 et montre l’ampleur des effets néfastes du phénomène, qui compromet les efforts du continent en faveur d’un développement humain et d’une croissance économique inclusifs.

Le label "Gender Equality Seal" est une opportunité à saisir par le Bénin pour accélérer les résultats en matière d’égalité de genre, a indiqué Monsieur Adama Bocar Soko, Représentant Résident du PNUD au Bénin par intérim.  « Si l’on parvient à combler les écarts, qui existent entre les hommes et les femmes sur le marché du travail, dans le domaine de l’éducation, de la santé, l’on pourrait réduire substantiellement cette perte de gains économiques pour nos pays. Il sera alors possible d’accélérer l’éradication de la pauvreté et de la faim ».

Organisé par le Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance avec l’appui technique et financier du PNUD, la formation a regroupé les responsables des directions de la prospective et de la planification et les points focaux Genre des départements ministériels ainsi que des représentants des organisations de la Société Civile. Elle a été meublée par des communications, des panels, des débats et des travaux de groupes avec pour facilitateurs, Viviane Ralimanga et Jesus Sanchez, tous Spécialistes Genre venus respectivement du bureau régional du PNUD à Addis-Abeba et du siège du PNUD basé à New-York.

Les communications et les sessions de formation ont porté sur la situation de l’égalité des droits entre les femmes et les hommes en Afrique, les cibles et les indicateurs des ODD de promotion du genre, le cadre juridique national en matière d’égalité entre les sexes, le rôle des institutions publiques dans la réduction des inégalités, le pilotage global du Gender Equality Seal et l’appropriation du processus Gender Equality Seal et ses indicateurs.

Les participants à la formation se disent désormais aptes à assurer l’intégration du genre de façon pratique, dans les politiques et les initiatives, qui favorisent l’inclusion socioéconomique, l’équité ainsi que la résilience des femmes et des hommes dont les plus pauvres en particulier.

A l’ouverture des travaux, la Directrice Adjointe de Cabinet a, au nom du Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, remercié le PNUD pour son appui à l’organisation de l’atelier et invité les participants à se mobiliser davantage pour faire bouger les lignes dans le cadre de la promotion de l’égalité du genre au Bénin.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global