Nourou-Dine Mora Kora, Volontaire des Nations Unies faisant l'appui conseil à un bénéficaire PDAB du pôle 2 éleveur de petits ruminants dans la commune de Gogounou


Initié en 2018 par le Gouvernement du Bénin pour résorber le problème de l’emploi des jeunes et des femmes à travers la valorisation du potentiel agricole, le Projet de Développement de l’Agrobusiness au Bénin (PDAB) a pu accompagner à ce jour près de 500 jeunes entrepreneurs dans la création d’entreprises agroalimentaires viables. La mise en œuvre de ce projet appuyé par l’Inde et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) se fait à travers la promotion des chaînes de valeur ajoutées inscrites dans le Programme d’Action du Gouvernement en lien avec la mission des Agences Territoriales de Développement Agricole (ATDA).

D’un coût global de 8 700 000 US$ dont une contribution de 8 000 000 US$ du Gouvernement du Bénin, 400 000 US$ du PNUD et 300 000 US$ de l’Inde, le projet cible les petits producteurs, les jeunes et les femmes promoteurs de petites et moyennes entreprises agricoles sur toute l’étendue du territoire nationale à travers les Pôles de Développement Agricole (PDA). La mise en œuvre du projet a permis d’atteindre à ce jour les résultats ci-après:

  • 764 entrepreneurs de petites et moyennes entreprises (PME) du secteur agro-alimentaire ont été sélectionnés, formés à l’esprit entrepreneurial et affiliés à différents réseaux, ou associations faîtières de producteur/transformateurs au niveau de la commune ou du département pour promouvoir leurs activités agro-alimentaires ;
  • 450 jeunes promoteurs sont formés sur les outils de gestion de l’entreprise et appuyés dans l’élaboration de leurs plans d’affaires ;
  • 411 dossiers d’entreprises sont en cours d’étude pour financement auprès des banques de la place.

Adjarratou Toucourou est l’une des huit (8) Volontaires des Nations Unies (VNU) recrutés par le PNUD et déployés sur le projet depuis plus de deux ans. Elle est affectée à l’Agence Territoriale de Développement agricole du Plateau Pôle 6 et Chargée du PDAB. Cette Ingénieur Agronome, diplômée de l’Université de Parakou en 2008 et titulaire d’un master en Sciences et Gestion de l’Environnement dans les Pays en Développement de l’Université de Liège en 2011 a démarré sa carrière professionnelle en 2010 au sein de l’ONG Initiatives pour un Développement Intégré et Durable (IDID ONG).

« J’ai décidé d’être VNU, parce que mon ambition est de servir le système des Nations Unies, qui œuvre pour l’instauration de la paix et le développement à travers le monde. Aussi, voudrais-je mettre mes compétences au profit de l’organisation et acquérir en retour de nouvelles expériences professionnelles », raconte Adjarratou.

Au quotidien, elle apporte dans sa zone d’intervention des appuis et conseils aux jeunes entrepreneurs agricoles à travers les quatre principaux axes d’intervention du projet à savoir la structuration, l’accès au financement, l’accès au foncier et l’accès au marché. Dans le Pôle de développement agricole 6 regroupant les communes de Pobè, Kétou, Sakété, Adja-Ouèrè et Ifangni, le PDAB accompagne cent treize (113) entrepreneurs agricoles sélectionnés dont dix-huit sont des femmes (soit une représentation féminine de 15,92%). Ces jeunes sont des acteurs agricoles ayant au moins cinq ans d’expérience dans l’entrepreneuriat et qui sont insérés dans les différentes filières phares notamment le palmier à huile, maïs, riz, manioc, maraîchage. Ils ont bénéficié des sessions de renforcement de capacités sur diverses thématiques.

« Avec l’appui du PDAB, j’arrive à tenir à jour mon compte d’exploitation », témoigne Nafiou Tessi, jeune promoteur agricole faisant la transformation des noix de palme en huile rouge de palme à Ita-Djèbou dans la commune de Sakété.

En ce qui concerne l’accès au financement, le projet a accompagné soixante (60) jeunes promoteurs (soit 18,33% de femmes). Par ailleurs, les données personnelles et de production de cent sept (107) bénéficiaires ont été collectées et enregistrées dans l’application KoBo Collect qui est une application de collecte des données statistiques du projet.           

Pour l’accès au marché, les jeunes entrepreneurs agricoles ont été formés sur le cluster agricole qui est un outil de promotion et d’accès au marché des produits agricoles en vulgarisation par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP). Ils ont été sensibilisés à cet effet à intégrer les clusters existants dans leur milieu ou porter le lead en tant qu’agrégateur.

« Je suis fière d’avoir contribué à travers mon intervention dans le pôle 6, à l’émergence de deux mes bénéficiaires comme agrégateurs du cluster Gari amélioré pour le marché national et sous-régional dans la commune d’Ifangni et du cluster huile rouge de palme pour le marché national et sous-régional dans la commune de Sakété », se réjouit Adjarratou.

Nourou-Dine Mora Kora est aussi Volontaire des Nations Unies affecté Chargé du PDAB au sein de l’ATDA Pôle 2 dans la zone du bassin cotonnier du Bénin couvrant diix (10)communes des Départements de l’Alibori Sud du Borgou Nord et une partie de l’Atacora. Les principales filières agricoles promues dans ce pôle sont la viande, le lait, le maïs, le soja, le karité et maraîchage.

Géographe et Gestionnaire de projets de formation, Nourou-Dine a servi dans différentes structures gouvernementales et non gouvernementales avant de rejoindre le programme de Volontariat des Nations Unies. Ce trentenaire a été Assistant du Ministre chargé de l’Environnement et du Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable, Chargé des Politiques de sauvegarde environnementale du Projet de Gestion Communautaire de la Biodiversité Marine et Côtière (PGCBMC), Chargé des Programmes de l’Organisation ‘’Alliance Africaine pour la Protection de l’Environnement et le Climat ‘’ (AAPEC-ONG), Assistant au suivi évaluation du Projet One United Nation Training Service Platform on Climat Change (UNCC : LEARN) et Assistant Technique pour la mise en œuvre du Projet : Strategic Aproach to International Chemical Management  (SAICM) au Ministère en charge de l’Environnement du Bénin.

Je suis devenu Volontaire des Nations Unies par passion et dans le but de contribuer à faire avancer le mandat et les principes des Nations Unies, surtout l’atteinte des Objectifs de Développement Durable”.

Comme Adjarratou, Nourou-Dine suit et coordonne l’ensemble des activités du PDAB dans sa zone d’intervention, de la planification des activités jusqu’au suivi-évaluation. Sous sa supervision, 100 bénéficiaires ont été sélectionnés, formés sur l’outil cluster et suivi pour la formalisation de leurs entreprises dans le pôle de développement agricole 2.  73 bénéficiaires ont été formés en techniques culturales et opérations post-récoltes du maïs, du soja et du riz. Une quarantaine de jeunes entrepreneurs ont été accompagnés dans l’élaboration de leurs plans d’affaires. Ainsi, sur 39 dossiers soumis aux  institutions de microfinance pour financement, 15 ont été approuvés. Le décaissement des fonds est en cours

Fier de la contribution qu’apporte le VNU Nourou-Dine au sein de son agence, Khalifa Bori Bata, Directeur Général  de l’ATDA 2 déclare: « Je suis très content de son expertise et de l’accompagnement de proximité qu’il apporte aux PME-PMI pour maximiser leur potentiel en tant que moteur du développement économique ».

Nourou-Dine s’investit également dans la promotion du volontariat dans son milieu. “ Les diverses actions de sensibilisation que j’ai menées, ont permis une meilleure connaissance du volontariat et ont fait émerger des comportements et sentiments de solidarité, d’inclusion et de dévouement.”, affirme t-il.

Slide
Slide 1: Adjarratou Toucourou, Volontaires des Nations Unies en pleine séance de travail avec de jeunes promoteurs agricoles
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Icon of SDG 02 Icon of SDG 08

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global