Modeste Dayato, Promoteur de la ferme Agri-Defi-Production dans la commune de Zogbodomey - Crédit photo : PNUD Bénin /Elsie Assogba

 

Rien ne destinait ce jeune trentenaire diplômé en Génie électrique et informatique industrielle à embrasser une carrière dans l’agriculture. Aujourd’hui, Modeste est devenu un entrepreneur agricole et un acteur incontournable dans la filière avicole au Bénin.  Il a installé sa ferme Agri-Defi-Production, dans la commune de Zogbodomey, à plus d’une centaine de km de Cotonou, la capitale économique du Bénin.

Avec un chiffre d’affaires mensuel de près de 2 millions Fcfa, il emploie deux personnes et forme gratuitement depuis un an, deux jeunes stagiaires.

« Dès que j’ai fini l‘université, j’ai été engagé dans une structure de la place comme technicien en automatisme et systèmes. Mais, après un an, j’ai compris que je n’étais pas passionné par ce que je faisais. Comme dès mon bas-âge, j’ai appris un peu l’élevage auprès de mes grands-parents, j’avais toujours ce feu qui brûlait en moi. J’ai donc démissionné de mon poste ».

C’est alors que Modeste apprit le recrutement d’une vague de 100 jeunes pour une formation en entrepreneuriat agricole. Il postula et fut recruté dans le cadre du Projet de Promotion de l’Entrepreneuriat Agricole (PPEA), appuyé par le Gouvernement du Bénin et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) de 2011 à 2016. Ce projet a été mis en place pour trouver des solutions aux problèmes de chômage et de sous-emploi des jeunes, promouvoir la création d’emplois décents à travers la promotion de l’entreprenariat. A l’issue de sa formation technique au Centre Songhaï, partenaire technique du projet, pour une période de six mois, Modeste a été placé en incubation sur les sites PPEA de Kétou et de Zagnanado pour se familiariser aux réalités de l’auto emploi. Il a ensuite reçu un kit d’installation d’une valeur de 500 000 Fcfa pour commencer à entreprendre quelques activités agricoles.

Le virus de l’entrepreneuriat

En 2014, Modeste crée son entreprise agricole Agri- Défi-Production, se lance dans la production des œufs de table et fait de l’agriculture biologique son credo. Au fil du temps, il a associé à la production animale d’autres activités comme le maraîchage surtout en saison sèche en valorisant les fientes de volaille pour la fertilisation du sol.

Modeste fait partie des près de 800 jeunes (dont 135 femmes) formés par le PPEA. Le projet a été clôturé depuis deux ans, mais les 753 jeunes accompagnés à l’installation évoluent sur le terrain. Ils ont pu créer leurs propres entreprises et embauchent à leur tour chacun des employés.

 « Le projet n’a pas formé que des gens. Il nous a donné le virus de l’entreprenariat », affirme fièrement Modeste.

Ce dernier n’a pas de difficultés pour écouler ses produits. Selon ses propos, il n’arrive même pas à satisfaire la demande de ses clients. Il livre chaque jour plus de 800 œufs à des commerçants à Bohicon et environ.

« J’ai régulièrement des bandes de 1000 têtes et chaque jour je produis environ 27 à 28 plateaux d’œufs que je vends. C’est ce qui me permet de vivre. Je peux avouer que l’activité est rentable si on sait s’y prendre », ajoute-t-il.

Le financement, un levier pour l’éclosion des entreprises

Modeste a bénéficié d’un crédit d’un montant de 5 millions de FCFA, avec un taux d’intérêt préférentiel de 6% l’an par l’intermédiaire des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD), partenaires du Fonds National de Promotion de l’Entreprise et de l’Emploi de jeunes (FNPEEJ).

Il a agrandi sa ferme qui est passée à une superficie de deux hectares. Il envisage d’intensifier l’élevage de la volaille locale (dindons, pintades, poulets locaux communément appelé « poulets bicyclettes »), pour satisfaire la demande de plus en plus forte.

En termes de perspectives, Modeste nous confie : « J’ai envie de partager ce que j’ai reçu avec d’autres jeunes, c’est pour cela que j’ai initié la formation des élèves fermiers sur ce site. Aujourd’hui, j’ai pu construire un dortoir d’une capacité d’accueil de 12 personnes sur fonds propres et engager deux jeunes en situation difficile que je supporte à 100%. Ils vont suivre une formation d’un an et demi à deux ans et après je vais leur délivrer une attestation et les aider aussi à s’installer ou, du moins, trouver des opportunités de travail sur d’autres sites ».

Le Programme d’Actions du Gouvernement pour 2016-2021 entend améliorer la production de viande, lait et œufs de table en faisant passer la production de 15 000 tonnes en 2015 à 25 000 tonnes en 2021. La ferme Agri-Defi-Production de Modeste y contribuera à coup sûr !

Icon of SDG 08

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Bénin 
Aller à PNUD Global